Escalade de violence au "pays du sourire"

le
0
L'explosion qui a eu lieu lundi 17 août à Bangkok visait les étrangers, selon les autorités.
L'explosion qui a eu lieu lundi 17 août à Bangkok visait les étrangers, selon les autorités.

Les sourires de façade ne cachent plus le mal profond qui touche la Thaïlande. L'attentat à la bombe qui a fait au moins une dizaine de morts lundi dans le c?ur commercial de Bangkok visait visiblement à marquer les esprits et à faire un maximum de victimes.

Escalade de tensions

L'explosion a endommagé le sanctuaire d'Erewan, un lieu dédié au dieu hindou Brahma dans lequel de nombreux bouddhistes viennent également prier chaque jour. Cette statue au visage à quatre têtes se trouve devant l'entrée de l'hôtel de luxe Grand Hyatt Erawan et est proche de trois gigantesques centres commerciaux. L'explosion s'est de surcroît produite à 19 heures, un horaire auquel les gens aiment bien se promener, après les grosses chaleurs de l'après-midi. Les marchands ambulants sont nombreux à vendre le long des trottoirs leurs bibelots et leurs gadgets au milieu des fumées entêtantes, des voitures, et des motos-taxis qui avancent au pas dans les interminables bouchons de la capitale.Cet attentat n'a pas encore été revendiqué. Il marque toutefois une nouvelle escalade des tensions qui secouent le pays depuis plusieurs années. Chaque semaine ou presque, des incidents violents touchent le sud de la Thaïlande. Plus de 6 300 personnes sont mortes ces onze dernières années dans les provinces de Yala, Pattani et Narathiwat, trois régions peuplées majoritairement de musulmans et qui étaient rattachées à la Malaisie jusqu'en 1909....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant