Erreur de la banque (centrale) en votre faveur : 3 000 euros

le
20
La BCE devrait annoncer des rachats de dette publique le 22 janvier.
La BCE devrait annoncer des rachats de dette publique le 22 janvier.

Imaginez. Vous rentrez chez vous le soir, épuisé par une journée de travail ou de recherche d'emploi. Vous récupérez votre courrier, et là, surprise, vous découvrez une lettre de la Banque centrale européenne, signée Mario Draghi en personne. "Suite à la dernière réunion de son comité de politique monétaire, l'eurosystème a décidé de créditer le compte de chaque citoyen de la zone euro de 3 000 euros." Absurde, direz-vous. Impossible. Aucune chance. Eh bien, figurez-vous que c'est ce que réclament certains économistes anglo-saxons pour sortir de la spirale déflationniste qui menace de s'abattre sur la zone euro. Et ils n'ont rien d'illuminé.

Faire marcher la planche à billets pour les distribuer immédiatement aux ménages serait même à leurs yeux la dernière option disponible pour éviter à l'Europe de sombrer dans une spirale déflationniste. Le raisonnement est limpide : chacun dépenserait l'argent reçu, ce qui aiderait à relancer la demande, et donc la machine économique. L'idée ne sort pas de nulle part : elle est bel et bien présente dans la littérature économique académique. Dans sa Théorie générale de l'emploi* de 1936, Keynes considérait ainsi que "si le Trésor public remplissait des bouteilles avec des billets de banque, les enterrait dans des mines désaffectées, les recouvrait d'ordures et laissait ensuite à une compagnie le soin de les déterrer, il n'y aurait plus de chômage" !

Larguer de l'argent par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR le mardi 20 jan 2015 à 16:08

    C'est une mesure intéressante, mais qui déplait fortement aux banquiers néanmoins. Les US ont mis en place des programmes du même type.

  • launor le vendredi 16 jan 2015 à 19:56

    Il y a 300 millions d'européens , si l'on donne 3000 euros à chacun cela fait 1000 milliards, c'est à dire moins que le QE qui ne profiterait qu'aux banques ...

  • frk987 le vendredi 16 jan 2015 à 17:03

    N'importe quoi, de vrais illuminés ont écrit cette article.

  • M9080875 le vendredi 16 jan 2015 à 16:38

    @ppsoft: Tous les ans un nouvel iPhone ? c'est dire comme c'est éphémère...Mais c'est la vision dominante actuel, je vous l'accorde ! Notre monde est un papillon de nuit :)

  • ppsoft le vendredi 16 jan 2015 à 16:15

    @M9080875 : arrêtez donc. C'est parce qu'on a un nouvel iPhone tous les ans que la société progresse. Si si, je vous jure.

  • M9080875 le vendredi 16 jan 2015 à 15:53

    L'économie globale, pour continuer à produire a excès (entendre produire plus que les besoins...) a besoin que ses acteurs consomment plus que leur besoin. C'est donc ça la croissance ?! A part engendrer inégalités et gaspillage à outrance, la relance par la consommation ne rime a rien

  • M2286010 le vendredi 16 jan 2015 à 14:52

    Dans cette hypothèse fumeuse, en France, on distribuerait tout aux ménages les moins imposés et aux étrangers, et rien aux 40% qui paient des impôts sur le revenu.

  • M8252219 le vendredi 16 jan 2015 à 14:38

    Tant qu'en France la création de richesses sera accaparée par des improductifs : ÉLUS , STATUTS SPÉCIAUX ET FONCTIONNAIRES ADMINISTRATIFS D'ÉTAT OU DE COLLECTIVITÉ en surnombre pour administrer les lois usines à gaz votées par le gouvernement aucun changement ne sera possible ni efficace.

  • chmey671 le vendredi 16 jan 2015 à 14:34

    Ils feraient mieux de donner le choix à ceux qui doivent payer 3000 euros ou plus de pouvoir soit les donner aux impôts soit les dépenser pour des produits fabriqués dans l'état ou l'on paye son impôt (ou pour payer un service non délocalisable). Direct je divise mes impôts presque par deux et je les dépenses ces 3000 euros !

  • abacchia le vendredi 16 jan 2015 à 14:31

    Je ne me fais aucune illusion ! Dans notre État, la France, tout le monde ne serait pas égalitaire ! Je fais confiance au gouvernement actuel pour interdire aux "riches" (ceux qui payent 90% de l'impôt) de toucher le moindre centime ! Le reste qui toucherait.... Épargnerait, ce qui ne ferait aucun bien à l'inflation ! A quoi bon fantasmer ?