Ericsson rate le consensus, se réorganise et chute en Bourse

le , mis à jour à 11:48
0
    * CA et bénéfice d'exploitation sous le consensus au T1 
    * Ericsson annonce une réorganisation et de nouvelles 
économies 
    * Le titre perd plus de 10% 
 
 (Actualisé avec précisions sur les résultats, commentaire, 
contexte) 
    par Sven Nordenstam et Olof Swahnberg 
    STOCKHOLM, 21 avril (Reuters) - Ericsson  ERICb.ST  a publié 
jeudi un chiffre d'affaires et un bénéfice d'exploitation 
inférieurs aux attentes, faisant plonger son cours de Bourse de 
plus de 10% qui justifie a posteriori la réorganisation annoncée 
de ses activités.  
    "Nous ne sommes pas satisfaits de notre croissance globale 
et de l'évolution de notre rentabilité ces dernières années", a 
déclaré le directeur général Hans Vestberg. 
    Le groupe suédois, premier équipementier mondial des réseaux 
de téléphonie mobile a expliqué que sa nouvelle structure 
suivrait deux axes suivant le type de clientèle et le type 
d'activité.  
    Il a ajouté avoir commencé à prendre de nouvelles mesures en 
plus du plan d'économies déjà mis en oeuvre pour s'adapter au 
ralentissement du marché.  
    A la Bourse de Stockholm, l'action Ericsson chutait de 10,4% 
à 9h25 GMT. Au même moment à Helsinki, le titre Nokia  NOKIA.HE  
cédait 1,65% dans son sillage. Le titre du groupe suédois a 
touché son plus bas depuis janvier 2013.  
    Le conglomérat suédois Industrivarden  INDUa.ST , l'un des 
grands actionnaires d'Ericsson, a déjà appelé la direction à 
améliorer la rentabilité dans plusieurs domaines d'activité.  
    Ses déclarations ont conduit certains médias à spéculer sur 
la possibilité qu'Industrivarden, qui détient environ 15% des 
droits de vote, pourrait envisager de se désengager.  
    L'activité de services d'Ericsson a été le point faible du 
groupe au premier trimestre, son chiffre d'affaires reculant en 
raison du ralentissement du déploiement de nouveaux réseaux en 
Europe et en Amérique latine.  
     
    FAIBLESSE 
    "La faiblesse inattendue de la division Professional 
Services au moment même ou la division Réseaux commence à 
montrer des signes d'amélioration nous préoccupe sur la capacité 
d'Ericsson à être dirigé correctement et à améliorer durablement 
sa rentabilité", commente Bernstein dans une note. 
    "D'un autre côté, un changement de braquet dans les services 
professionnels peut être rapidement traité par une 
restructuration, ce qui permettrait de mettre rapidement la 
rentabilité sur les rails." 
    Confronté à une concurrence accrue après le rachat 
d'Alcatel-Lucent par Nokia, Ericsson a déjà entrepris de réduire 
ses coûts pour améliorer sa rentabilité. Les nouvelles mesures 
évoquées jeudi s'ajouteront aux mesures antérieures censées 
permettre d'économiser neuf milliards de couronnes (984 millions 
d'euros) par an à partir de 2017 par rapport à 2014.  
    Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes à 
périmètre comparable ont diminué de 1%. En 2015, les ventes 
d'Ericsson avaient reculé de 5% à périmètre comparable, après 
encore un recul de 2% en 2014. 
    Le bénéfice d'exploitation a été de 3,48 milliards de 
couronnes suédoises (379 millions d'euros) contre 2,13 milliards 
un an auparavant et un consensus Reuters le donnant à 4,37 
milliards. 
    Le chiffre d'affaires a été de 52,2 milliards de couronnes, 
ratant le consensus qui le donnait à 54,6 milliards. 
    La marge brute ressort à 33,3% contre 35,4% attendus. 
    La croissance en Amérique du Nord, en Chine continentale et 
en Asie du sud-est a été contrebalancée par une tendance morose 
en Europe et dans certains pays émergents. 
    Les charges de restructuration sur l'ensemble de l'année se 
monteront dorénavant à 4-5 milliards de couronnes contre 3-4 
milliards précédemment anticipés. 
     
 
 (Sven Nordenstam et Olof Swahnberg, Wilfrid Exbrayat et Marc 
Angrand pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant