Éric Zemmour prédit une "guerre civile entre communautés"

le
53
Éric Zemmour a réagi jeudi matin sur RTL après la polémique qu'il a déclenchée.
Éric Zemmour a réagi jeudi matin sur RTL après la polémique qu'il a déclenchée.

Interviewé jeudi matin par RTL dans l'émission On n'est pas forcément d'accord, Éric Zemmour a tenu à se justifier après la tempête médiatique qu'il a déclenchée à la suite d'une interview parue dans le quotidien italien Corriere della Sera. Le chroniqueur, répondant aux questions du journaliste, confiait envisager le départ forcé des musulmans, qu'il juge inassimilables en France.

"Avez-vous ou non parlé de déportation ?" lui a demandé le journaliste de RTL. "C'est une histoire extraordinaire, je n'ai jamais prononcé ce mot, le journaliste du Corriere della Sera non plus. On m'a accusé d'avoir dit un mot que je n'avais pas prononcé, puis de ne pas avoir contredit un mot qui n'avait pas été prononcé", s'agace Éric Zemmour, qui dit n'avoir jamais demandé le départ des musulmans de notre pays. "C'est ridicule. On ne va pas faire sortir des citoyens français", affirme-t-il.

Zemmour tacle les méthodes staliniennes de Mélenchon et de la presse

Éric Zemmour n'hésite cependant pas à surenchérir sur sa vision de "l'identité française". "Je pense effectivement que la situation actuelle qui fait que les communautés se figent sur le territoire de la France est une situation dramatique." Et le chroniqueur de prédire une "guerre civile entre des communautés qui vont s'affronter, car elles n'auront plus les mêmes valeurs ni les mêmes intérêts". "La France, historiquement, est le pays des guerres civiles et des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 le mardi 30 déc 2014 à 16:07

    La France étant une terre de mécréants, qui voient d'un mauvais oeil le développement de cette secte sur leur sol, il faudrait envisager de faire la hijra. Mais la CAF a des arguments trop convaincants.

  • marcmes2 le mardi 30 déc 2014 à 08:49

    on donne bien du crédit a des ânes du style de Mélenchon, pourquoi critiquer quelqu'un comme Zemmour qui ne fait que le constat d'une malheureuse évidence dont la majorité des français a déjà conscience.....

  • roux.g le lundi 29 déc 2014 à 19:43

    Eric Zemmour sait faire le buzz pour continuer à alimenter la machine médiatique, et ainsi vendre encore plus d'exemplaires de son "bouquin". Il prédit "une forte hausse de ses revenus consécutive à ses droits d'auteur". Un bon filon comme celui là, il faut l'entretenir par des petites phrases à intervalles réguliers pour en tirer le maximum de profit.

  • j.sallio le mercredi 24 déc 2014 à 00:54

    Mais ou est le droit à l'expression, mais surtout le fait de ne pas reprocher des prétendues paroles qui ont été déformées ou réappropriées maladroitement par un média. Je pense que certains politique n'y sont maladroits pour juger de qui à le droit ou pas de s'exprimer. Certains s'expriment disgracieusement sur les français, et quand ses propos sortent au grand jour, cela fait scandale.

  • cinq7 le mardi 23 déc 2014 à 17:24

    eric zemmour est un grand visionnaire,l'histoire lui donnera raison

  • contava4 le mardi 23 déc 2014 à 11:00

    il a raison.c'est inévitable..chaque délinquant doit etre virer dans son pays d'origine

  • mlaure13 le vendredi 19 déc 2014 à 10:26

    Rappelons nous, que pour se faire élire ou réélire et conserver des privilèges de royauté, nos politicards/mafieux on phagocyté la démocratie, en noyautant la société avec une multitude de fonctionnaires privilégiés (donc à leurs bottes), soit 40 à 50% de surplus par rapport aux démocratie de nos voisins du nord…Ceci est une réalité qui ne peut être NIÉE…D’où les 2/3 (1300 Mds€)de notre dette (Cour des Comptes/PS), la France est pillée, et voilà, tout est dit…

  • b.renie le vendredi 19 déc 2014 à 06:28

    Le risque d'affrontements entre lasses sociales ainsi qu'entre communautés est évidentQuand il n'y a pas de foin au râtelier, les chevaux se bâtent dans les écuries. C'est bien connuVoilà où conduit le court termisme viscéral parce qu'idéologique du socialisme. Or la France depuis Mitterand est dirigée par des socialistes (CHIRAC le RADSOC, compris qui a tropé ses électeurs)

  • pierry5 le jeudi 18 déc 2014 à 22:40

    Poitiers 732, 700 ans après, 1400 Isabelle II Espagne, 700 ans après, 2100 Zemmour qui a raison, l'histoire se répète toujours.

  • Berg690 le jeudi 18 déc 2014 à 21:30

    Chapeau bas, démonstration par Bel06 de ce qu'est la démocratie.fin de discussion !