Eric Woerth convoqué dans l'affaire Bettencourt

le
2
ÉRIC WOERTH CONVOQUÉ PAR DES JUGES DE BORDEAUX DANS L'AFFAIRE BETTENCOURT
ÉRIC WOERTH CONVOQUÉ PAR DES JUGES DE BORDEAUX DANS L'AFFAIRE BETTENCOURT

PARIS (Reuters) - L'ancien ministre UMP Eric Woerth est convoqué par des juges de Bordeaux en vue d'une possible mise en examen dans un des volets de l'enquête sur l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

L'audition se déroulera "dans les dix jours", a précisé cette source à Reuters.

Eric Woerth, ancien ministre du Budget puis du Travail, est retourné siéger à l'Assemblée nationale après n'avoir pas été reconduit au gouvernement lors du remaniement de novembre 2010.

Après une première phase d'enquête très critiquée à Nanterre (Hauts-de-Seine), et un transfert des dossiers à trois juges de Bordeaux fin 2010, une instruction séparée a été ouverte pour "trafic d'influence et financement politique illégal", notamment sur les faits concernant Eric Woerth.

Ils sont apparus dans des enregistrements clandestins de l'héritière réalisés par un majordome en 2009-2010 et remis à la police en 2010. La Cour de cassation a confirmé mardi la valeur probante de ces enregistrement.

Lorsqu'Eric Woerth était ministre du Budget, son épouse Florence a été embauchée en 2007 pour 200.000 euros annuels chez Patrice de Maistre, gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, a montré la procédure.

Il s'agissait de "faire plaisir" au ministre, dit le gestionnaire de fortune dans les conversations enregistrées. Il a admis dans une déposition avoir évoqué cette embauche au préalable avec le ministre.

L'enquête de police déjà conduite à Nanterre, avec une audition d'Eric Woerth comme témoin à son ministère et une autre de son épouse, a montré que le ministre avait ensuite remis en janvier 2008 la Légion d'honneur à Patrice de Maistre.

Ce dernier, apprend-on dans les enregistrements, pourvoyait par ailleurs au financement légal de l'UMP avec le même Eric Woerth, trésorier de l'UMP au moment des faits.

Patrice de Maistre était membre du "Premier cercle", club de donateurs fortunés de l'UMP.

De premières investigations ont amené d'autres soupçons, l'ex-comptable de Liliane Bettencourt Claire Thibout ayant répété dans plusieurs dépositions qu'elle avait eu connaissance d'un financement illégal en espèces de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Eric Woerth était trésorier de cette campagne.

Ce témoin parle de 150.000 euros en espèces prélevés sur la fortune Bettencourt et remis par Patrice de Maistre à Eric Woerth. Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour 2007 ont été saisis par les juges d'instruction de Bordeaux.

Le domicile d'Eric Woerth avait déjà été perquisitionné l'an dernier par les juges, ainsi que le siège de l'UMP.

Sur les accusations d'abus de faiblesse, une expertise médicale a établi que l'octogénaire était en état de "démence" dès 2006 et des poursuites ont déjà été engagées sur cet aspect.

Le photographe François-Marie Banier et son ami Martin d'Orgeval ont été mis en examen pour des dons présumés abusifs, évalués en l'état à plus de 100 millions d'euros pour la seule période 2006-2009. Patrice de Maistre a aussi été mis en examen sur cet aspect.

Thierry Lévêque, avec Emile Picy, édité par Patick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • georg199 le mercredi 1 fév 2012 à 19:06

    M3101717 : rien qu'en voyant la tête vous êtes sûr qu'il est coupable ! bravo onn'a plus besoinde policiers alors, ni de juges, ni de procès.On vous appelle et vous trouvez qui est le coupable......Vive la France

  • M3101717 le mercredi 1 fév 2012 à 18:38

    Marre de ces juges qui se croient tout permis !! On le voit à sa tête, il est foncièrement honnête ce mec-là ! Une neveloppe par-ci par-là pour aider Nicols mais à part ça ? Un terrain public bradé à des amis ? Mais à part ça ?? C'est la faute des juges tout ça !!! Vivement que Srkozy repasse, ce sera réglé !!!