Eric Roy tacle Jean-Pierre Rivère

le
0
Eric Roy tacle Jean-Pierre Rivère
Eric Roy tacle Jean-Pierre Rivère

La réponse d'Eric Roy n'a pas tardé à fuser. Après les propos de Jean-Pierre Rivère, le président de Nice, qui trouvait les sommes accordées (ndlr : 689 000 ? dont 300 000 au titre de dommages et intérêts pour licenciement abusif) à son ancien entraîneur exorbitantes, l'ex-joueur professionnel a tenu à réagir par le biais d'un communiqué. « Comme vous avez pu le constater, je ne me suis jamais exprimé sur les conditions de mon éviction de l'OGC Nice même si je l'ai très mal vécue... J'ai préféré laisser faire la justice. Aujourd'hui, le Conseil de prud'hommes a jugé que mon licenciement était abusif... S'agissant des sommes qui m'ont été allouées, la moitié environ correspond à des salaires et primes qui étaient dus, ce que le club ne pouvait ignorer dans le cadre d'une bonne gestion. »

« Cet argument employé est une manipulation »

Mais la suite est plus vindicative. Outré d'avoir entendu son ancien président se plaindre de ne pas pouvoir recruter un joueur argentin en raison du versement de ces indemnités, Eric Roy a regretté l'attitude de Rivère et sa démagogie. « S'agissant de l'indemnisation de mon préjudice (300.000 ?), il n'est donc pas sérieux de laisser croire qu'elle pourrait impacter la politique de recrutement d'un club qualifié en Europa League, qui a touché les bonus et droits TV correspondant à sa 4e place en championnat (NDLR : environ 11 millions), a expliqué l'ancien joueur de l'OM. Cet argument employé est une manipulation, une de plus, une de trop, qui vise uniquement a masquer la vérité en sous estimant le bon sens des amoureux du Gym. » Le message devrait rapidement être entendu. On attend maintenant la réplique de Jean-Pierre Rivère.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant