Eric Galiègue (Valquant) : « Actuellement, je sous-pondère les actions »

le
22

La hausse estivale a été entretenue par les déclarations de Mario Draghi fin juillet. Mais la conjoncture reste en panne et l’euphorie n’est pas de mise estime Eric Galiègue, président du bureau d’analyses Valquant.

 

L’été a été tranquille sur les marchés. Calme trompeur selon vous ?

Eric Galiègue : La hausse actuelle s’explique par les propos d’un homme, Mario Draghi. Sa déclaration du 24 juillet assurant que la BCE engagerait tous les moyens nécessaires pour sauver l’euro a rassuré les investisseurs qui en avaient bien besoin. Depuis un mois, les indices boursiers ont pris près de 15%. En effet, on sait que c’est la BCE qui permettra de sortir par le haut de cette crise, elle seule en a les moyens. Pour autant, nous sommes face à d’énormes problèmes devant nous. Si la liquidité reste l’élément majeur de l’évaluation des marchés, l'absence de croissance constitue une vraie préoccupation. Or, la conjoncture économique globale continue à se dégrader. Les politiques d’austérité ont des effets négatifs sur la croissance.

La France a échappé pour le moment à la récession. Que peut-on attendre pour la suite ?

E.G : Je ne vois aucune raison pour que la conjoncture s’améliore en 2013. La récession sera de moindre intensité que la précédente en 2008-2009 mais de plus longue durée. D’autant que les dirigeants européens ne pourront pas utiliser le levier de la dépense publique pour stimuler l’activité, ni celui de la politique monétaire et du change.

Et hors d’Europe, ne peut-on pas compter sur le redémarrage de l’économie américaine et du monde émergent ?

E.G : Non, il n’y a pas de véritable catalyseur de la croissance au niveau mondial. La hausse des matières premières (pétrole en particulier) et les politiques budgétaires restrictives mises un peu partout en place constituent autant de freins pour 2013. Tous les fondamentaux sont mal orientés. Nous nous acheminons vers des révisions en baisse des perspectives économiques et des bénéfices des entreprises qui pourraient peser dès le second semestre 2012.

Quelle stratégie recommandez-vous à vos clients dans ce contexte si difficile ?

E.G : Actuellement, je sous-pondère les actions. Concernant le CAC 40, je redeviens neutre en dessous de 3.400 points et acheteur en dessous de 3.100 points. A l’horizon 3-5 ans, je reste favorable aux marchés actions mais les turbulences ne manqueront pas dans les prochains mois.

Où faut-il investir sur les marchés actions ?

E.G : Je reste favorable aux secteurs défensifs et aux valeurs liées aux matières premières. En revanche, j’évite les valeurs cycliques « dures ». Parmi les entreprises de qualité, offrant une bonne stratégie, et bien positionnées sur des marchés en développement, on ira de préférence ver Air Liquide, L’Oréal, Publicis, Essilor etc. Si l’on veut jouer des valeurs un peu plus cycliques, on peut à la rigueur se tourner vers des valeurs « cycliques douces » comme Schneider ou Saint Gobain.

Patrick Ricard est décédé le week-end dernier. Le fils de Paul Ricard avait hissé le groupe familial de spiritueux au rang de numéro deux mondial. Un modèle à suivre pour les entreprises françaises ?

E.G : Oui. C’est une belle success story. Patrick Ricard avait pris des risques en osant lancer au bon moment des acquisitions audacieuses. Surtout, il a su s’entourer d’un management de très grande qualité. Pernod-Ricard affiche un modèle solide malgré un endettement relativement important.

 

Propos recueillis par Julien Gautier
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • oisif le vendredi 24 aout 2012 à 18:37

    Quand on nous prodigue les "bons conseils" d'un analyste on aimerait bien systématiquement trouver en fin d'article ses perf sur 5 ou 10 ans . Sinon c'est juste du bavardage de café du commerce .

  • TL70190 le mercredi 22 aout 2012 à 16:30

    il n'y a pas d'acheteur sur le cac40 , je veux dire des acheteurs normaux , les autres sont des spéculateurs a haut rendement sur les indices !

  • psteels le mercredi 22 aout 2012 à 14:14

    Une bonne tête de vainqueur

  • M9163545 le mercredi 22 aout 2012 à 12:12

    idem manu331il veut acheter à bon compte ey pour cela compte influencer les marchés avec ses déclarations anonymes.

  • msglyon le mercredi 22 aout 2012 à 10:29

    propos en forme de lieux communs sans intérêt. utilité proche de 0.

  • jmcastie le mercredi 22 aout 2012 à 09:31

    @JPMFG2: what's else, mdr, LOL in english, niveau d'anglais de 6e. What did you expect ? A part ça, Mariolo a fait passer de bonnes vacances à ses ex-collègues de GS; et maintenant, un beau plongeon jusque Noël?

  • slecleve le mercredi 22 aout 2012 à 08:50

    La crise européenne n'est pas économique, elle n'est que politique. Les mêmes indicateurs que ceux de la zone euro ailleurs n entraineraient pas cette crise. Elle peut être dénouée du jour au lendemain par un changement politique européen.

  • cacciat4 le mardi 21 aout 2012 à 18:45

    il sous- pondere les actions mais en achete quand meme quelques unes faudrait savoir ce qu'il veut

  • tonfateu le mardi 21 aout 2012 à 18:39

    entre 2000 et 2500pts avant la fin de l'annee

  • g.utli le mardi 21 aout 2012 à 18:25

    "What's else": niveau d'anglais de CM2. Allez jouer ailleurs avec vos commentaires toujours négatifs.