Eric de Montgolfier, procureur emblématique, "promu" à Bourges

le
0

PARIS (Reuters) - Eric de Montgolfier, un des magistrats les plus connus de France, a été nommé mercredi procureur général à Bourges (Cher) après presque 13 ans au poste de procureur de Nice où il avait été nommé en 1999.

Cette mutation annoncée en conseil des ministres, effectuée par un décret du président de la République, comme le veut le statut des magistrats du parquet, est en termes hiérarchiques une promotion. Mais Eric de Montgolfier y verra sûrement une possible mise à l'écart, avant son départ en retraite prévu en 2013.

Connu pour avoir lancé l'affaire de match truqué Valenciennes-Marseille en 1993 ayant valu la prison à Bernard Tapie, le magistrat avait déclaré par avance que cette mutation pouvait être en rapport avec ses démêlés politiques récents avec le maire UMP de Nice, Christian Estrosi.

Le procureur a lancé des enquêtes financières liées à la gestion de la mairie et un dossier concernant un accident impliquant la police municipale.

"Il n'est pas impossible que ceux qui sont au pouvoir aujourd'hui souhaitent pourvoir le poste de procureur de Nice, avant l'élection présidentielle qui arrive", disait le magistrat à Mediapart le 10 février.

"Il est indéniable que cette promotion arrive à un moment où mes relations sont plus difficiles avec le maire de Nice, Christian Estrosi (...) Mon expérience de magistrat m'a appris que l'on est bien avec les élus que si l'on fait ce qu'ils souhaitent. Quand on les contrarie, on est forcément un adversaire, quelqu'un à éliminer", ajoutait-il.

Thierry Lévêque

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant