Éric Ciotti : "La laïcité doit devenir la devise de la République"

le
0
Pour le député Éric Ciotti, ajouter la laïcité aux frontispices de nos mairies et de nos écoles ne revient pas à gommer les racines chrétiennes de la France.    
Pour le député Éric Ciotti, ajouter la laïcité aux frontispices de nos mairies et de nos écoles ne revient pas à gommer les racines chrétiennes de la France.    

« Liberté, égalité, fraternité, laïcité. » Éric Ciotti, député et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, veut ajouter un mot ? certains diront une valeur ? à la devise de notre République. Cette proposition de refonte constitutionnelle ne peut être orpheline et sans lendemain, selon lui. Elle s'accompagnerait donc de deux évolutions législatives. « Il faut étendre la neutralité religieuse à tous les usagers du service public, l'Éducation nationale dans son ensemble, mais également les hôpitaux où s'expriment de plus en plus d'intolérables cas particuliers. »

Cette profession de foi est désormais partagée par la majorité des responsables politiques de droite comme de gauche. Au contraire de sa seconde proposition. Dans la lignée de l'arrêt rendu par la Cour de cassation dans l'affaire Baby Loup, l'élu des Alpes-Maritimes prône que la neutralité religieuse s'applique également aux salariés du secteur privé, notamment quand ils sont en contact avec le public. Ainsi serait consacrée, conformément aux principes de la loi de séparation des Églises et de l'État de décembre 1905, la restriction d'imposer aux autres son appartenance à une religion...

La France fille aînée de l'Église

Éric Ciotti s'exprimait en ouverture d'un colloque au Palais des rois de Sardaigne de Nice, consacré à la laïcité et dont Le Point est partenaire. Pour le député, ajouter la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant