Eric Besson n'exclut pas un troisième mandat pour Anne Lauvergeon

le
0
Dans un contexte de crise nucléaire, le maintien à la tête d'Areva de la présidente sortante pourrait être un gage de stabilité.

Et si la catastrophe naturelle au Japon changeait la donne dans le dossier «Lauvergeon» ? Dans un contexte marqué par les accidents à la centrale nucléaire japonaise de Fukushima qui ne servira plus et l'intense débat sur le nucléaire que cela suscite en France, le maintien d'Anne Lauvergeon, dont le mandat expire en juin, à la tête d'Areva pourrait être un gage de stabilité dans ce dossier brûlant.

Interrogé lors de l'émission Internationales TV5-RFI-Le Monde sur cette hypothèse, le ministre de l'Industrie et de l'Energie Eric Besson n'a pas écarté ce scénario. Pour lui, il est même «envisageable». «Le président et le premier ministre ont souhaité un processus très clair, qui consiste à demander à un comité ad hoc d'établir une liste de candidats potentiels, a rappelé le ministre. Anne Lauvergeon, en tant que présidente sortante, est incluse automatiquement dans cette liste».

Mais loin d'être assuré quand on sait les relations tendues qu'elle entreti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant