Éric Besson : «Je serai dans l'action jusqu'à la dernière minute du mandat»

le
0
INTERVIEW - Le ministre de l'Industrie assure être totalement engagé dans l'action du gouvernement et «dans la campagne présidentielle à venir».

«Ministre d'ouverture» revendiqué, Éric Besson affirme ne pas regretter d'avoir rejoint Nicolas Sarkozy, qui est selon lui «le plus à même de conduire la France».

LE FIGARO. - Mercredi, Le Monde affirmait que vous songiez à quitter la politique et que vous seriez intéressé par la direction du club de football, l'OGC Nice. Vous posez-vous déjà la question de votre avenir après la présidentielle ?

Éric BESSON. - C'est une question que je ne pourrai me poser que le 6 mai 2012 à 20 heures. D'ici là je suis totalement engagé dans l'action et toute spéculation personnelle serait indécente alors que nous sommes en pleine crise financière. J'aime le ministère que j'occupe. J'en ai même rêvé. Et j'ai la chance d'avoir la charge de dossiers cruciaux : l'énergie, avec notamment l'avenir du nucléaire, et la sécurité de nos approvisionnements. L'industrie, et nous sommes engagés dans un processus de réindustrialisation. Le numérique, et j'ai présenté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant