Éric Besson demande à Total de baisser les prix de l'essence

le
0
Il souhaite que les distributeurs de carburant répercutent la baisse du prix du brut, liée à la décision des pays industrialisés de puiser dans leurs stocks stratégiques pour pallier l'absence de production libyenne. Total répond positivement.

La réaction des pouvoirs publics n'a pas tardé. Jeudi après-midi, les membres de l'AIE (Agence internationale de l'énergie), qui regroupe les pays industrialisés, ont décidé de puiser dans leurs stocks stratégiques de pétrole. Une façon de compenser l'absence de production libyenne, celle-ci étant bloquée depuis février. Quelques heures plus tard, le ministre de l'Énergie, Éric Besson, a indiqué dans un communiqué qu'il demandait à Total «que toute baisse du prix du pétrole soit répercutée à la pompe». Un souhait accueilli favorablement par le PDG de Total, selon M. Besson qui va faire la même demande aux autres distributeurs de carburant.

Cette décision de l'AIE n'est pas surprenante. L'agence avait averti en mai qu'elle était prête à recourir à «tous les moyens» en cas d'insuffisance persistante de la production. Concrètement, elle va mettre sur le marché 2 millions de barils par jour pendant un mois, à comparer au 1,6 million de barils de la pro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant