Erdogan veut juger l'apologie de la violence comme le terrorisme

le
1
    ANKARA, 16 mars (Reuters) - Le président turc, Recep Tayyip 
Erdogan, a demandé mercredi au Parlement d'agir au plus vite 
pour durcir les lois antiterroristes visant notamment "ceux qui 
soutiennent le meurtre d'innocents" qui ne sont, selon lui, pas 
différents des terroristes. 
    Ces propos ont été dénoncés par les groupes de défense des 
droits d'homme qui craignent que l'arsenal juridique turc, déjà 
utilisé pour arrêter des universitaires et des journalistes, 
serve à étouffer la question kurde dans les médias. 
    "Ceux qui soutiennent, directement ou indirectement ceux qui 
détruisent la vie d'innocents, ne sont pas différents des 
terroristes", a déclaré le président turc. 
    "Nous devons immédiatement revoir la définition de la 
terreur et des terroristes. Conformément à cette nouvelle 
définition, nous devons immédiatement modifier le code pénal". 
    Mardi, une juridiction stambouliote a fait mettre en 
détention trois universitaires accusés de "propagande 
terroriste" après qu'ils eurent publiquement réclamé la fin des 
opérations militaires dans le sud-est turc, majoritairement 
peuplé de Kurdes. 
     
     
 
 (Ercan Gurses et Ece Toksabay; Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a 9 mois

    Inconscient ! il met sa tête sur le billot...