Erdogan, vainqueur pour la troisième fois 

le
0
Le score obtenu par le premier ministre turc aux législatives de dimanche l'obligera à négocier avec l'opposition pour modifier la Constitution.

Un sourire jusqu'aux oreilles, un costume sans cravate pour soigner sa réputation d'homme proche du peuple : Recep Tayyip Erdogan était très décontracté lorsqu'il a voté dimanche matin dans le quartier d'Ümraniye, sur la rive asiatique d'Istanbul. Au vu des derniers sondages, le premier ministre avait de quoi être sûr de remporter les élections législatives et d'enregistrer ainsi sa troisième victoire à la suite depuis 2002. Le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins, accordait dimanche 50 % à son Parti de la justice et du développement (AKP), lui permettant ainsi de former seul un gouvernement. Un score supérieur à celui de 46,6 % obtenu en 2007, mais qui lui donnera cependant moins de députés en raison du système électoral à la proportionnelle.

Sûrs d'eux, les islamo-conservateurs ont conduit une campagne a minima, à l'image de leur slogan «Que la stabilité continue, que la Turquie grandisse». Mettant en avant les bons résultats économiques

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant