Erdogan: Révision constitutionnelle sans lien avec l'ambition personnelle

le
0
    ANKARA, 28 janvier (Reuters) - Le président turc Recep 
Tayyip Erdogan a déclaré jeudi que sa volonté de modifier la 
Constitution turque et de présidentialiser le régime n'avait 
rien à voir avec une quelconque ambition personnelle. 
    Dans un discours prononcé devant des groupes de la société 
civile à Ankara, il a expliqué que le système parlementaire 
aujourd'hui en vigueur était dépassé et que la situation 
actuelle, où le Premier ministre comme le président sont issus 
de l'expression du suffrage universel, était intenable. 
    La "nouvelle Turquie", a-t-il dit, a besoin de nouvelles 
institutions et d'un régime présidentiel. La séparation des 
pouvoirs sera l'un des principaux sujets du débat 
constitutionnel, a-t-il poursuivi. 
    Erdogan a également estimé qu'il appartiendrait au peuple, 
et non au Parlement, de se prononcer au terme du processus de 
révision de la Constitution. 
 
 (Orhan Coskun et Ece Toksabay; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant