Erdogan met en garde les Européens sur l'adhésion turque

le
2
    ISTANBUL, 25 novembre (Reuters) - La Turquie pourrait ouvrir 
ses frontières et laisser passer les migrants cherchant à 
rejoindre l'Europe si les Européens poursuivent dans la voie 
d'un gel des négociations sur l'adhésion turque au bloc 
communautaire, a déclaré Recep Tayyip Erdogan vendredi. 
    Cette mise en garde du président turc intervient au 
lendemain d'un vote du Parlement européen invitant "la 
Commission (européenne) et les États membres à entamer un gel 
temporaire des négociations d'adhésion en cours avec la 
Turquie".   
    "Si vous allez plus loin, la porte des frontières sera 
ouverte", a lancé Erdogan lors d'un congrès à Istanbul. "Ni moi, 
ni mon peuple ne seront affectés par ces menaces vides. Cela 
n'aura aucune importance si vous approuvez tous le vote (du 
Parlement)", a-t-il ajouté. 
    Jeudi soir, le Premier ministre turc Binali Yildirim avait 
estimé que l'Europe serait "noyée" sous des vagues de migrants 
si elle ne pouvait plus compter sur l'aide de la Turquie qui, 
selon lui, a beaucoup moins à perdre que le bloc communautaire 
dans le gel de la procédure d'adhésion turque. 
         
 
 (Daren Butler; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rleonard il y a 6 mois

    l'europe n'a qua construire un mur a la frontiere turque, ca nous coutera moins cher que les turcs dans l'UE.

  • nono67 il y a 6 mois

    quand les dictateurs menacent de leurs diatribes . Petit moustachu autoritaire sans importance !!