Erdogan annonce l'envoi de troupes à la frontière irakienne

le
0
    ANKARA, 29 octobre (Reuters) - Le président turc, Recep 
Tayyip Erdogan, a déclaré que la Turquie avait l'intention de 
renforcer sa présence militaire à Silopi, ville turque proche de 
la frontière irakienne, et il a assuré qu'Ankara réservait une 
"riposte différente" aux milices chiites si elles sèment la 
terreur dans la ville irakienne de Tal Afar. 
    Des groupes paramilitaires chiites ont annoncé le lancement 
d'une offensive contre les positions des djihadistes de l'Etat 
islamique (EI) à l'ouest de Mossoul, qui aura pour objectif la 
prise de Tal Afar. (voir  ) 
    S'adressant aux journalistes lors d'une réception à 
l'occasion de la fête de la République à Ankara, Erdogan a dit 
que les informations en sa possession ne confirmaient pas de 
tels mouvements de troupes près de Tal Afar. Il n'a pas dit 
combien de soldats allaient être envoyés à Silopi et n'a pas non 
plus détaillé en quoi pourrait consister la "riposte" qu'il a 
évoquée. 
    La Turquie a averti à plusieurs reprises qu'elle prendrait 
des mesures en cas d'attaque contre Tal Afar, qui a une 
population turkmène importante. 
 
 (Orhan Coskun; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant