Erdogan accuse l'Europe d'encourager le terrorisme

le
0
    ANKARA, 6 novembre (Reuters) - Le président turc Recep 
Tayyip Erdogan a accusé dimanche l'Europe d'encourager le 
terrorisme en soutenant le PKK, ajoutant qu'il se moquait d'être 
traité de dictateur par les dirigeants européens.  
    "L'Europe, dans son ensemble, encourage le terrorisme. Même 
si elle a déclaré que le PKK était une organisation terroriste, 
c'est clair (...). On voit comment le PKK peut agir si librement 
et confortablement en Europe", a déclaré le chef de l'Etat dans 
un discours télévisé.  
    "Je me fiche qu'ils me traitent de dictateur ou de quoi que 
ce soit d'autre. Ça entre par une oreille, ça sort par l'autre. 
Ce qui m'importe, c'est ce que le peuple dit de moi", a 
poursuivi Erdogan. 
    Les arrestations des dirigeants du HDP, parti d'opposition 
prokurde et troisième force politique au Parlement, ont suscité 
vendredi de vives réactions des Etats-Unis et des pays 
européens. Ankara accuse le HDP de liens avec le PKK, ce qu'il 
dément.  
    Le HDP (Parti démocratique des peuples) a annoncé dimanche 
un boycott partiel du Parlement pour protester contre 
l'arrestation de ses deux co-présidents et d'autres élus du 
parti.   
 
 (Tuvan Gumrukcu; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant