Eramet-Un seul chef du nickel et du manganèse pour gérer la crise

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    par Gus Trompiz 
    PARIS, 27 novembre (Reuters) - Eramet  ERMT.PA  a nommé 
vendredi un seul directeur général délégué pour ses branches 
Nickel et Manganèse, afin de gérer la crise que traverse le 
marché des métaux. 
    Philippe Vecten assume désormais les responsabilités de 
directeur général délégué de la branche Nickel en plus de ses 
responsabilités de DG délégué de la branche Manganèse, a annoncé 
le groupe français dans un communiqué. 
    "Une même ligne de conduite a été définie pour chacune des 
branches: suspension des grands projets, réduction des 
investissements, poursuite de la baisse de coûts et de 
l'amélioration de la productivité", explique Patrick Buffet, le 
président-directeur général du producteur de métaux non ferreux. 
    "La nomination d'un seul directeur général délégué des 
branches minières vise à assurer une plus grande efficacité et 
une meilleure coordination dans la mise en oeuvre de la 
stratégie de ces branches." 
    La branche Nickel était jusqu'ici confiée à Bertrand 
Madelin, dont il n'est pas fait mention dans le communiqué. Un 
porte-parole du groupe s'est refusé à tout commentaire sur la 
situation de ce dernier. 
    La branche Nickel a été durement impactée par la chute des 
cours de ce métal utilisé pour produire l'acier inoxydable, liée 
à des surcapacités mondiales et au ralentissement de la 
croissance économique en Chine. Les prix ont reculé de 40% cette 
année et ont touché cette semaine leur niveau le plus bas depuis 
plus de dix ans.  
    Eramet est doublement impacté car sa branche Manganèse subit 
simultanément le même phénomène de prix historiquement bas. 
    En Bourse, l'action Eramet perd plus de 57% de sa valeur sur 
l'année et a touché mardi un plus bas de 12 ans à 28,75 euros. 
Elle se traite autour de 32,6 euros vendredi en début 
d'après-midi. 
    En rouge au premier semestre sous le coup d'une perte 
opérationnelle de 98 millions d'euros de sa branche Nickel, 
Eramet s'attend à une nouvelle perte opérationnelle pour la 
deuxième partie de l'année.  ID:nL8N12T5LG  
    Le groupe a annoncé en octobre qu'il suspendait ses grands 
projets miniers, après avoir déjà mis en place sur la période 
2014-2017 un plan visant à réduire ses coûts de 360 millions 
d'euros. 
    Le recul des prix du nickel a entraîné des pertes 
opérationnelles pour la plupart des producteurs. 
     
    * Le communiqué : 
    http://bit.ly/1IebWaA 
 
 (Avec Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Belot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant