Eramet : les prix du nickel tirent le cours vers le bas

le
1
Le producteur français de manganèse et de nickel en Calédonie et au Gabon souffre de la forte baisse des importations chinoises. (DR)
Le producteur français de manganèse et de nickel en Calédonie et au Gabon souffre de la forte baisse des importations chinoises. (DR)

L’action Eramet n’est pas à la fête. Les cours des métaux de base, en particulier ceux qui entrent dans la fabrication de l’acier, continuent de se replier. Ainsi, le 18 août, le prix du nickel reculait d'encore 1%.

Le producteur français de manganèse et de nickel en Calédonie et au Gabon souffre de la forte baisse des importations chinoises, au même titre que les grands producteurs australiens et brésiliens de minerai de fer. La consommation de métaux de base par la sidérurgie chinoise a fortement diminué.

Bloc "A lire aussi"

Les comptes semestriels d’Eramet publiés le 29 juillet dernier, portent la trace de ce repli général des prix des métaux de base. Le chiffre d’affaires de 1,621 milliard d’euros, à fin juin, a certes progressé de 6%, les revenus des activités de production de nickel totalisant 396 millions d’euros (+4%), celles de ventes d’alliages, 510 millions (+10%) et celles de manganèse 718 millions (-4%). Néanmoins, Eramet a déclaré un résultat net semestriel (part du groupe) en perte de 83 millions d’euros.

La baisse des cours du nickel au premier semestre tient à l’explosion des stocks du métal blanc entreposés au London Metal Exchange, un phénomène qui dure depuis 2014. Ce stocks, y compris ceux des producteurs, sont évalués à environ vingt-quatre semaines de consommation. On pensait

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • HAROLDS le mercredi 19 aout 2015 à 11:24

    nickel chrome