Eramet : effervescence spéculative

le
0

(lerevenu.com) - SON ACTUALITÉ. Porté par un regain de spéculation, le titre du groupe minier spécialisé dans le manganèse, le nickel et les alliages a bondi de plus de 30% depuis le début de l'année (voir le cours Eramet). Il est vrai que, depuis plusieurs années, l'action a cruellement manqué de vigueur. En trois ans, elle a plongé de 65%. Le titre a même touché un plus-bas sur neuf ans, le 18 décembre 2013, à 63,76 euros. Le fort rebond entamé cette semaine peut-il être durable ?

NOTRE ANALYSE. Affectée par des stocks élevés et les surcapacités de production, la seule société minière française cotée en Bourse a affiché en 2013 une perte nette significative de 370 millions d'euros, contre un bénéfice net de 9 millions en 2012. Eramet a souffert des prix du nickel très bas l'an dernier. L'extraction de ce métal (troisième métier du groupe avec 23% des ventes totales) ressortait même déficitaire. Mais depuis quelques semai­nes le cours du «métal du diable» remonte et a atteint un plus-haut sur onze mois à plus de 16.000 dollars la tonne (contre 13.500 dollars début janvier).

En fait, les investisseurs semblent parier sur un recul des approvisionnements russes si des mesures de rétorsion étaient prises par les Européens et les Américains après l'annexion de la Crimée. Le russe Norilsk Nickel demeure le plus gros acteur mondial.

Autre

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant