Eramet creuse ses pertes et va faire appel à ses actionnaires

le
0
 (Actualisé avec communiqué de Bercy) 
    PARIS, 27 juillet (Reuters) - Le groupe minier et 
métallurgique Eramet  ERMT.PA  a annoncé mercredi avoir creusé 
ses pertes au premier semestre 2016 et fera appel à ses 
actionnaires à l'automne afin de renforcer ses fonds propres. 
    Malmené par la chute des cours du nickel et du manganèse, 
qui ont atteint leur plus bas niveau depuis près de 15 ans au 
premier trimestre, Eramet envisage d'émettre une obligation 
convertible perpétuelle de 100 millions d'euros, avec un délai 
de priorité accordé à l'ensemble de ses actionnaires. 
    Le groupe a précisé dans un communiqué que les deux 
principaux d'entre eux, la famille Duval et l'Etat français, 
participeraient "a minima" à hauteur de leur quote-part dans le 
capital. 
    Selon les données Thomson Reuters, les Duval détiennent 37% 
d'Eramet (à travers Sorame et CEIR). 
    Bercy a confirmé la volonté de l'Etat de participer au 
projet d'émission d'obligations convertibles perpétuelles 
d'Eramet. 
    Au préalable, a-t-il fait savoir dans un communiqué, l'Etat 
est engagé dans des négociations avec Bpifrance en vue de 
finaliser l'acquisition de la participation détenue par la 
banque publique dans Eramet via la société FSI Equation. 
    A l'issue de l'opération, qui interviendrait d'ici la fin 
août, la participation de l'Etat au capital d'Eramet via FSI 
Equation sera de 25,66%, précisent les ministres des Finances et 
de l'Economie Michel Sapin et Emmanuel Macron dans ce 
communiqué. 
    FSI Equation et les sociétés SORAME et CEIR contrôlent 
Eramet de concert en vertu d'un pacte d'actionnaires conclu le 
16 mars 2012. 
    "La conjoncture actuelle, notamment en Chine, nous appelle 
cependant à la plus grande vigilance et nous restons focalisés 
sur les objectifs opérationnels ambitieux et nécessaires qui 
doivent permettre à Eramet de renouer avec un cash-flow libre 
positif dès que possible", a déclaré le PDG du groupe Patrick 
Buffet, cité dans le communiqué.  
    Eramet accuse au titre du premier semestre 2016 une perte 
nette part du groupe de 141 millions d'euros (contre -83 
millions un an plus tôt) et une perte opérationnelle courante de 
91 millions (contre -70 millions), tandis que son chiffre 
d'affaires a reculé de 16% environ à 1.373 millions. 
    Le groupe a toutefois souligné les premiers effets du 
renforcement du plan d'économies de la Société Le Nickel (SLN), 
sa filiale calédonienne, dont le coût "cash" moyen du premier 
semestre a déjà baissé de plus de 10% par rapport à 2015, 
l'objectif étant fixé à -25% en rythme annuel à fin 2017. 
    Eramet a porté à 325 millions d'euros son prêt à la SLN, qui 
s'accompagne d'un prêt direct de l'Etat de 200 millions. 
    Le ratio dette nette sur capitaux propres du groupe 
s'établit à 70% au 30 juin contre 30% un an plus tôt. 
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/2a4UfdE  
 
 (Benjamin Mallet, avec Noëlle Mennella, édité par Dominique 
Rodriguez) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant