Equipe de France : Nasri admet qu'il regardera le Mondial «à la télé»

le
0
Equipe de France : Nasri admet qu'il regardera le Mondial «à la télé»
Equipe de France : Nasri admet qu'il regardera le Mondial «à la télé»

Pas le temps de savourer son deuxième titre de champion d'Angleterre, ce dimanche soir. Samir Nasri au micro de Canal + a avoué que pour lui les «jeux sont faits» quant à sa présence sur la liste des 30 pré-sélectionnés de Didier Deschamps qui sera dévoilée ce mardi en vue du Mondial brésilien (12 juin - 13 juillet). 

«Je respecte son choix, c'est comme ça. Je partirai en vacances et je regarderai la coupe du monde à la télé», a indiqué le milieu international dont le dernier match avec les Bleus remonte au match aller de barrage en Ukraine (défaite 2-0) où le Mancunien n'avait pas brillé. «Je pense qu'il n'a pas grand chose à me reprocher. J'ai fait un mauvais match en Ukraine, comme mes coéquipiers. Le reste, ce sont des faux semblants, des fausses excuses. J'ai joué dans plusieurs clubs, je n'ai jamais eu un problème extra-sportif ou dans le vestiaire. Voilà. On ne peut pas être ami avec 23 mecs dans une équipe, c'est comme ça. Si j'avais été du voyage au Brésil, j'aurai tout donné. Si être titulaire dans un club comme Manchester City et gagner deux titres, être performant, ce n'est pas suffisant, et bien tant pis je n'aurai pas de regret, j'ai tout fait sur le terrain.»

L'ancien Gunner formé à Marseille a vécu une relation tumultueuse avec l'équipe de France faite de hauts et de bas. A l'Euro 2012 en Ukraine, Nasri avait inscrit le premier but de la compétition avant d'adresser un geste pour demander aux journalistes de se taire. Après l'élimination en 1/4 de finale face à l'Espagne de la formation alors entraînée par Laurent Blanc, il avait eu une altercation en zone mixte avec un journaliste, une attitude pour laquelle il écopera de 3 matchs de suspension de la part de la FFF.

Didier Deschamps, successeur de Blanc après l'Euro, avait décidé de passer outre la mauvaise image du joueur et ses rapports conflictuels avec certains de ses coéquipiers pour le rappeler en août ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant