Equipe de France. Deschamps : «Qui sera deuxième gardien ? Vous le saurez plus tard»

le
0
Equipe de France. Deschamps : «Qui sera deuxième gardien ? Vous le saurez plus tard»
Equipe de France. Deschamps : «Qui sera deuxième gardien ? Vous le saurez plus tard»

Heureux d'entrer dans « le vif du sujet » pour le premier premier jour du rassemblement des Bleus pour préparer la Coupe du monde, Didier Deschamps a refusé d'évoquer sa plainte contre la compagne de Samir Nasri mais s'est davantage étendu sur le forfait de Steve Mandanda et le programme d'une équipe de France forte seulement de neuf joueurs pour le moment.

Comment vivez-vous le forfait de Steve Mandanda ?

Didier Deschamps. «C'est un coup dur pour lui car il qui sort d'une saison difficile et compliquée avec son club. Il a toujours été présent dans les rassemblements depuis deux ans. Dans le groupe, il a son rôle même s'il ne joue pas souvent. Il apporte sa joie de vivre. Je le connais bien pour l'avoir entraîné et je suis triste pour lui, ses camarades aussi. Mais c'était injouable pour lui d'espérer être disponible.

Quel est la hiérarchie entre Stéphane Ruffier et Mickaël Landreau ?

Attendez un peu. Hugo (Lloris) arrive aujourd'hui et les autres un peu après. Il faut que je discute avec eux. Vous le saurez plus tard. Ce que je sais c'est que le règlement m'empêche de prendre un quatrième gardien. On s'est préparé au cas où ce cas de figure devait arriver. Mais pour l'instant, ce n'est pas nécessaire.

Quel est le rôle du gardien n°3 ?

C'est un rôle très particulier. S'il y en a un au départ qui est quasiment sûr de ne pas jouer, c'est lui. C'est un rôle ingrat et paradoxalement c'est aussi le gardien le plus sollicité car il fait des séances supplémentaire avec les attaquants. On lui en demande beaucoup. Ils doit mettre les autres dans les meilleures conditions. Humainement, ce n'est pas évident. Dans un liste, tout le monde a espoir d'être actif et là, c'est le seul poste qui est triplé. Ils ont des moments à eux, il faut une grande complicité.

Comment se prépare-t-on avec seulement neuf joueurs ?

On travaille davantage sur le qualitatif vu que le staff est plus nombreux que les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant