EPR: Les experts valident la cuve, des contrôles demandés

le
4
EPR: LES EXPERTS VALIDENT LA CUVE
EPR: LES EXPERTS VALIDENT LA CUVE

PARIS (Reuters) - Le groupe d'experts consulté par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur la cuve du réacteur EPR de Flamanville (Manche) a conclu à l'aptitude au service de l'équipement, a appris Reuters d'une source au fait du dossier.

Reprenant les conclusions d'un rapport de l'ASN et de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), les experts ont toutefois souligné dans un avis formulé mardi soir qu'EDF risquait de devoir remplacer rapidement le couvercle de la cuve une fois l'EPR mis en service.

"Le renforcement du contrôle en service n'est pas garanti pour le couvercle, donc il faut qu'EDF développe un programme pour assurer ce contrôle, et envisager le remplacement du couvercle si ce programme échoue", a indiqué la source interrogée par Reuters, précisant que l'avis du groupe d'experts serait publié plus tard cette semaine.

EDF a indiqué avoir engagé une procédure afin de pouvoir commander un nouveau couvercle de cuve qui serait forgé par Japan Steel Works et usiné par Areva, a-t-on appris de même source.

L'ASN et EDF n'ont pas souhaité commenter ces informations.

Le gendarme du nucléaire français doit désormais établir un projet de position qu'il soumettra à la consultation du public jusqu'au mois de septembre avant de rendre un avis définitif.

L'ASN avait exigé une série de contrôles après la mis en évidence fin 2014 d'une trop forte concentration en carbone dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve de l'EPR, qui risquait de compromettre sa résistance.

Le démarrage du réacteur, estimé à 10,5 milliards d'euros depuis septembre 2015, est prévu pour fin 2018.

Le feu vert définitif de l'ASN sur l'aptitude au service de la cuve de Flamanville est une des conditions à la recapitalisation d'Areva à hauteur de 5 milliards d'euros - dont 4,5 milliards assurés par l'Etat - et à la vente de son activité réacteurs à EDF, deux opérations dont la finalisation est prévue d'ici à la fin de l'année.

(Geert De Clercq et Benjamin Mallet, édité par Yves Clarisse et Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mxnagg il y a 6 mois

    Trop de carbone ca pose probleme en cas de choc explosif, en cas d'embalement thermique sans choc avoir un chouille trop de carbone c'est mieux que pas assez, "principe du Poel en fonte" versus "Poele en fer blanc" si on a une cuve trop dur, il faut un couvrecle trop mou qui absorbera l'enventuelle 1er choc en se deformant et un cooling de folie dans la cuve = pompe a demarage tres tres rapide

  • mxnagg il y a 6 mois

    Changer Rapidement ca veux dire "avoir la piece de rechange ad'hoc en Stock sur place, et la grue qui va bien pour la changer en Automatique" ca ne veux pas dire mettre en place un processus d'appel d'offre pour definir le moment venu un cahier des charges pouvant conduire a une commande... Le simple fait qu'EDF raisonne si probleme on va reflechir, il faut les Virer et ne pas donner l'accord

  • voeuxplu il y a 6 mois

    Un non évènement ! La cuve ? Oui le métal aurait’ été de meilleure qualité si Arcelor n’avait été vendu à Mittal ! Conçu pour durer 60 ans l’EPR de Flamanville est bien encadré, c’est notre pilote à 1 :1. Le nucléaire Français est performant grâce aux Verts ! Ils ont été force d’opposition d’où surinvestissement dans la sureté nucléaire. La filière nucléaire est une belle réussite.

  • groundze il y a 6 mois

    curieux ce titre complètement à l'opposé du 20heures hier