EPR en Finlande : Areva reste confiant sur son calendrier 

le
1
Le constructeur français parie toujours sur une livraison fin 2013, mais les incertitudes restent nombreuses.

Au moment où François Hollande rassurait mardi la filière nucléaire française en s'engageant à poursuivre le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville s'il était élu président de la République, le constructeur Areva conviait un groupe de journalistes et d'analystes financiers pour leur montrer l'avancement du premier EPR, en construction en Finlande.

Le chantier est désormais achevé aux deux tiers, explique Jean-Pierre Mouroux, le directeur du projet chez Areva en faisant visiter le bâtiment réacteur désormais doté de ses quatre générateurs de vapeur et la turbine achevée par Siemens. Mais sur les rives de la Baltique, le calendrier reste source d'une tension perceptible entre le fournisseur français et son client finlandais, l'électricien TVO qui exploite deux réacteurs trentenaires sur le site d'Olkiluoto. TVO avait irrité Luc Oursel, le PDG d'Areva, à la mi-octobre, en évoquant un nouveau retard et une mise en service reportée à début 2014. Le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M636908 le mercredi 9 nov 2011 à 08:51

    Fh