Epinglé par Wikileaks, le Vatican appelle à la prudence

le
0
Le Vatican a mis en garde samedi contre la crédibilité des informations divulguées par WikiLeaks, après la publication d'une note diplomatique américaine mettant en cause son attitude dans une affaire de pédophilie

L'Eglise catholique est à son tour visée par des révélations embarrassantes de Wikileaks. Selon une note de l'ambassade américaine à Rome, fournie au quotidien britannique The Guardian par le site, le Vatican a refusé de coopérer à une enquête irlandaise sur des abus sexuels sur des enfants par des membres du clergé de Dublin, au motif que les demandes irlandaises n'avaient pas respecté les procédures officielles.

Daté du 26 février, le télégramme de l'ambassade américaine à Rome indique que la commission Murphy, chargée d'enquêter sur les affaires de pédophilie en Irlande, a écrit directement à des responsables du Vatican sans passer par la voie diplomatique. Ces demandes d'information «ont offensé beaucoup de gens au Vatican (...) car ils y voyaient un affront à la souveraineté du Vatican», explique le document.

Publié en novembre 2009 après trois ans d'enquête, le rapport Murphy a révélé comment les responsables du diocèse de Dublin avaient couvert

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant