Épilepsie: du neuf contre les crises prolongées de l'enfant

le
0
Un médicament délivré par voie buccale offre une alternative bienvenue pourles familles dans le traitement d'urgence des crises convulsives aiguës prolongées. » Témoin d'une crise d'épilepsie : comment réagir

C'est un «pro­­grès thérapeutique mineur» aux yeux de la Haute autorité de santé (HAS). Et pourtant, la différence pourrait être majeure pour les patients. Imaginez: lors d'une balade en famille, un enfant épileptique fait une crise, qui se prolonge; la mère dégaine et casse une ampoule de diazépam pour y prélever une quantité donnée de produit, avant de baisser le pantalon de son enfant en pleine convulsions et de lui injecter le médicament dans le rectum, au vu des passants...

Ces gestes n'exigeant pas de compétences médicales mais difficiles à réaliser dans un contexte stressant, c'était la solution offerte par le Valium (diazépam) rectal. Buccolam, solution de midazolam en seringues prédosées à injecter entre la gencive et la joue, offre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant