Epidémie de gale dans l'Est de la France

le
2
Epidémie de gale dans l'Est de la France
Epidémie de gale dans l'Est de la France

Un premier cas de gale a été diagnostiqué le 7 août dans le service de gériatrie de l'hôpital de Montbéliard (Franche-Comté), suivi d'une douzaine d'autres en une semaine, a confirmé mercredi après-midi Damien Oudot, le responsable de la communication de l'établissement. Durant la même période, on a aussi comptabilisé sept cas à la maison de retraite Claude Pompidou de Belfort. «Trop tôt pour faire le lien», d'après Damien Oudot. A l'heure actuelle «quatre patients ont été identifiés comme porteurs, deux sont suspects et six membres du personnel soignant sont atteints par le parasite, rapporte-t-il. On sait qu'aucun patient n'a quitté l'hôpital pour la maison de retraite, mais on ne sait pas encore si un visiteur aurait pu se rendre d'un établissement à l'autre».

Tous les services de l'hôpital sont en alerte afin de limiter l'épidémie. Une procédure d'isolement a été mise en place. Les malades ont reçu un traitement au Stroméctol, ainsi qu'une pommade et un spray, selon les recommandations sanitaires nationales. Toute nouvelle admission au service gériatrie a été reportée jusqu'à lundi.

L'incidence de la maladie aurait augmentée de 10 % depuis 2002

La gale est une maladie causée par le sarcopte, un acarien qui se glisse sous la peau pour y pondre ses ?ufs en y laissant de petites lésions appelées «sillons de la galle» qui provoquent de fortes démangeaisons. Associé à tort au manque d'hygiène et à la précarité, cette maladie peut toucher tout type de personnes, par contact de peau à peau. Les seniors sont plus exposés, car «les personnes immunodépressives ont un terrain propice au développement de la maladie», selon le docteur Olivier Ruyer, médecin au service des maladies infectieuses de l'hôpital de Montbéliard. De plus en plus de cas de gales sont diagnostiqués en France. Selon un avis du Haut Conseil de la Santé publique, l'incidence de la maladie aurait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 15 aout 2013 à 09:03

    Il y a tout simplement rupture de stock de médicaments anti gale depuis bientôt un an. Là où le problème aurait été résolu en 15 jours, ça s'aggrave........Voilà la situation française de la pharmacie : Anti-gale et par exemple traitement thyroïde aux abonnés absents. Nous sommes dans le tiers monde. médical, bientôt faudra faire appel à MSF.

  • LeRaleur le jeudi 15 aout 2013 à 00:48

    Faut pas demander d'où ça vient.