Épargne salariale : comment gagner plus

le
0
Fotolia
Fotolia

(lerevenu.com) - Un flop ! Afin de soutenir la consommation, le gouvernement avait autorisé des retraits anticipés sur les plans d'épargne d'entreprise (PEE). Moins de 2 milliards d'euros seraient sortis des caisses? Sans doute les 12 millions de bénéficiaires apprécient-ils ce dispositif adopté par plus de 270.000 entreprises. De petits ruisseaux en grandes rivières, l'encours représente quelque 94 milliards d'euros, sans oublier les 8 milliards des plans d'épar­gne retraite collectifs (Perco). «Les salariés ont compris qu'il s'agit d'une excellente enveloppe fiscale. Ils y conservent des fonds déjà disponibles pour plus de 60 %», note Di­dier Trupin, directeur général de Natixis Interépargne. Point impor­tant : les artisans, commerçants, professions libérales et patrons de PME peuvent en profiter.

Les versements sur un PEE ou un Perco apportent des avantages considérables. Les entreprises déduisent de leur bénéfice les som­mes versées (abondement, intéressement, participation) et le bénéficiaire n'a pas à les déclarer au fisc. Elles sont ­cependant soumises à un forfait social payé par l'employeur et à des prélèvements sociaux acquittés par le bénéficiaire. «Vous récupérez sous forme d'épargne 77% de ce qu'a coûté la contribution de votre employeur à votre plan au lieu de 46% s'il vous versait un salaire et si vous êtes dans la tranche à 14% de l'impôt sur le revenu», calcule Jérôme Dedeyan, président

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant