Épargne salariale bientôt élargie aux TPE et PME

le
0

L'épargne salariale remporte un grand succès dans les entreprises. Pour simplifier son fonctionnement, le gouvernement devrait bientôt l'ouvrir aux TPE-PME. Le point sur ces changements.

L'épargne salariale : comment ça marche ?

Le principe de l'épargne salariale est simple. Un employeur peut proposer à ses salariés un produit d'épargne salariale qui leur permettra de se constituer un capital soit par le biais de la participation, soit par l'intéressement, soit par l'abondement. Les actifs peuvent être investis sur un Plan d'Épargne Entreprise (PEE) ou un Plan d'Épargne pour la Retraite Collectif (PERCO) qui entrent dans le cadre de l'épargne salariale. Parce qu'elle offre une solution d'épargne attractive et une protection après le départ en retraite, l'épargne salariale fonctionne bien. Les actifs investis ont ainsi augmenté de 20% entre 2011 et 2013. On estime que 12 millions de personnes sont porteurs d'une épargne salariale, mais cela devrait augmenter avec les réformes engagées.

L'ouverture aux TPE-PME

Le projet de loi Macro comporte plusieurs mesures sur l'épargne salariale. Il s'agit de simplifier ses dispositifs, mais aussi de les ouvrir aux TPE-PME, c'est-à-dire les entreprises comptant peu de salariés. Car à ce jour, seuls 12% des salariés de TPE ont accès à une proposition d'épargne salariale alors que 83% des salariés en bénéficient dans les entreprises comptant plus de 50 salariés.

Un dispositif simplifié

Le comité chargé de travailler à la refonte de l'épargne salariale propose de mettre en place un dispositif « ultra simple pour les TPE », avec notamment une exonération du forfait social pour une période de cinq ans. Un Livret E pourrait ainsi être créé, qui associerait les salariés aux performances de leur société.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant