Epargne retraite : le point sur les contrats Madelin

le
0

Les contrats Madelin permettent aux travailleurs indépendants de se constituer un complément de retraite. Petit récapitulatif des principes du dispositif, ses avantages fiscaux et ses contraintes.

Bien préparer sa retraite.
Bien préparer sa retraite.

Le fonctionnement du contrat retraite Madelin

Le principe des contrats de retraite Madelin est simple : une phase de cotisations précède une phase de rente viagère.
Lors de la souscription, vous vous engagez à verser chaque année un montant minimal jusqu'à votre départ en retraite. Vous ne pouvez pas interrompre les versements ni les réduire. Malheureusement, vous perdez ainsi des avantages fiscaux. Chaque année, vous pouvez néanmoins augmenter votre cotisation jusqu'à 15 fois le montant initial. Au moment du départ à la retraite, l'épargne constituée est convertie en rente viagère. Aucune sortie en capital n'est autorisée.
Comme pour les contrats d'assurance-vie, deux types de contrats Madelin sont disponibles :
  • les contrats Madelin mono-support, investis dans un fonds en euros. Votre épargne est garantie et sa rémunération annuelle est de l'ordre de 3%.
  • les contrats retraite multi-supports, investis dans plusieurs types de fonds (fonds euros et fonds plus risqués en actions ou obligations). Les rémunérations ne sont pas garanties, mais peuvent être plus importantes à long terme.
Un troisième type de contrat existe (le contrat Madelin en points) mais il est peu utilisé car les versements sont transformés en points retraite, à la manière des régimes de retraite obligatoires.

Avantages et contraintes des contrats Madelin

Les contrats Madelin ne sont pas ouverts à tous. Ils sont réservés aux seuls travailleurs non-salariés.
Le dispositif Madelin offre un avantage fiscal substantiel : vos cotisations sont intégralement déductibles de votre bénéfice imposable. Si vous êtes imposé à 30%, une cotisation de 100 € réduit vos impôts de 30 €. Par conséquent, votre versement réel n'est que de 70 €.
Votre contrat Madelin est également exonéré de l’Impôt sur la fortune (ISF) pendant la phase de cotisations, et ce même pendant la phase de rente viagère si votre contrat a plus de 15 ans.
Cependant, les contraintes à respecter restent assez lourdes :
  • les conditions de versement des cotisations doivent être respectées ;
  • aucun rachat n'est possible avant le départ en retraite ;
  • seule la sortie en rente viagère est possible (aucune sortie en capital) ;
  • En plus de ces contraintes, les contrats Madelin doivent supporter :
  • des frais de versement de l'ordre de 4% ;
  • des frais de gestion compris entre 0.50% et 1% par an prélevés sur la rémunération ;
  • des frais de transfert entre 1% et 4%, si vous changez de gestionnaire du contrat.

Trucs & Astuces

Vérifiez votre situation fiscale avant de souscrire un contrat Madelin. Dans la plupart des cas, seule une tranche marginale d’imposition d'au moins 30% permet de compenser les contraintes et les frais du dispositif.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant