Epargne réglementée-Valls sensible au pouvoir d'achat des Français

le , mis à jour à 08:52
2

PARIS, 7 juillet (Reuters) - Le gouvernement est "sensible" au pouvoir d'achat des Français, et c'est "sur ces bases-là" qu'il prendra une décision relative au taux de l'épargne réglementée, a déclaré mardi Manuel Valls. Le gouverneur de la Banque de France a plaidé lundi pour une baisse des taux de l'épargne réglementée dont le niveau constitue, selon lui, "un obstacle de plus en plus fort" à la diffusion dans l'économie de la politique monétaire très accommodante de la BCE. ID:nL8N0ZM23B "Nous serons saisis d'une proposition du gouverneur de la Banque de France à la mi-juillet mais le gouvernement, vous le savez, est sensible au pouvoir d'achat des Français, et notamment des plus modestes", a déclaré le Premier ministre sur RTL. "C'est sur ces bases-là que nous déciderons", a-t-il ajouté, précisant qu'il ne pouvait pas en dire plus à ce stade. Les encours des produits d'épargne réglementée - livret A, livret de développement durable (LDD), livret d'épargne populaire et plan d'épargne logement (PEL) - ont augmenté l'an passé de 11 milliards d'euros (+1,6%) à 690 milliards d'euros. Christian Noyer a souligné lundi que, malgré ses recommandations au gouvernement, qui a le dernier mot sur la question, leurs taux de rémunération étaient aujourd'hui "encore plus éloignés" des niveaux prévus par leurs formules de calcul. Le taux du livret A et du LDD est à 1,0%, son plus bas niveau historique, depuis août 2014, alors que le gouverneur de la Banque de France proposait début 2015 de le ramener à 0,75%. (Chine Labbé, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mardi 7 juil 2015 à 09:16

    Chaque français imposable va avoir 800 euros à payer pour les grecques. Comme il n'y à que 50% des citoyens à payer l’impôt la réalité c'est 1600 euros pour ceux qui vont payer.

  • M3471517 le mardi 7 juil 2015 à 09:15

    Les actes et les faits prouvent exactement le contraire. C'est pas en distribuant des subsides à tous les parasites (artistes, grecs, emplois d'avenir, etc.) que le pouvoir d'achat des français va progresser. Le socialisme a toujours généré la misère, c'est même le plus sur moyen de l'atteindre. Il n'a jamais raté cette cible.