Epargne Pierre : une vision de moyen-long terme

le
0

Epargne Pierre recueille les fruits de sa prudence et de sa stratégie. La SCPI affiche un taux de distribution de 6,16%, un niveau qui la classe en 2015 au 2ème rang du marché. 

Au terme de son deuxième exercice plein, Epargne Pierre (Voisin) confirme son développement. En l’espace d’un an, sa capitalisation est passée 5,95m€ à 9,6m€. Quant à sa collecte, le conseil de surveillance doit être satisfait. Regrettant l’année dernière qu’elle soit peu importante, elle a quasiment triplé en 2015 : 3,5m€ en net contre 1,3m€ en 2014.

Fidèle à une stratégie d’investissement ciblant des locaux récents, des locataires de qualité et « des durées fermes d’engagement de location » la SCPI a rentré de nouveaux actifs sans recourir à l’endettement. Ce sont des bureaux à Dijon (en indivision avec Foncière Rémusat, 1,2m€) et à Besançon (1,29€). Mieux ces opérations offrent respectivement une rentabilité de 7,02% et de 8,28%.

Au beau fixe, l’activité locative se résume par un taux d’occupation financier au zénith (100%). Et les quelques litiges d’ordre locatif (recouvrement de loyers et charges) sont minimes pour ne pas conduire à la « nécessité de constituer de provision pour clients contentieux ».

Au final, le conseil de surveillance note « avec satisfaction les chiffres clés de l’exercice ». La rentabilité progresse avec un dividende de 12.36 € (vs 11,28€), un report à nouveau de 1,17€ (vs 0,72€) sans compter une « bonne tenue de la valeur d’expertise des immeubles acquis en 2013 et 2014 ».

Bref, rien à redire sauf le point légitime formé par un changement d’actionnariat. En septembre 2015, VOISIN a en effet, intégré le Groupe Atland. Une « évolution naturelle, préparée, encadrée sans bouleversements » précise l’organe de contrôle. Elle ne doit en rien affecter le fonctionnement ni les objectifs dynamiques d’Epargne Pierre « sinon apporter un environnement favorable à son développement ». De ce point de vue, 2016 est placée sous le signe de l’ambition : renforcer la collecte tout en investissant avec sélectivité. Le tout s’accompagne d’une vision de moyen long terme. Un aspect essentiel qui nécessite de se « tenir à l’écart de la surchauffe sur certains actifs immobiliers dans un contexte où les liquidités sont abondantes et les conditions de crédit très favorables ».

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant