Epargne : le taux du Livret A finalement maintenu à 1% début février

le
1
Epargne : le taux du Livret A finalement maintenu à 1% début février
Epargne : le taux du Livret A finalement maintenu à 1% début février

Bonne nouvelle pour les épargnants ! Le taux du Livret A sera finalement maintenu à 1% le 1er février, en dépit de la faiblesse de l'inflation qui aurait dû le faire reculer, a annoncé jeudi le ministère des Finances dans un communiqué.

En théorie, ce taux aurait dû baisser à 0,25%. Comme le gouverneur de la Banque de France a choisi de déroger à la formule permettant son calcul, en proposant 0,75% jeudi matin, le dernier mot est revenu au gouvernement qui a donc opté pour ce maintien. Le rendement théorique du Livret A se calcule en ajoutant un quart de point au niveau de l'inflation. Comme celle-ci a été nulle en 2014, on aboutit à 0,25%.

 

Créé en 1818, le Livret n'est jamais descendu sous le taux de 1% de toute son histoire. A de multiples reprises, au cours des dernières années, la formule de calcul du taux du Livret A n'a pas été appliquée à la lettre.

A l'été 2014, déjà, la faible inflation aurait dû conduire à une baisse du rendement à 0,5%. Mais celui-ci avait finalement été ramené de 1,25% à 1,0% par le gouvernement, tandis que le gouverneur de la Banque de France avait déjà proposé 0,75%.

En préservant le taux à 1%, le gouvernement entend envoyer un message. Symboliquement, ce geste prouve que le gouvernement table sur une légère reprise de la croissance en 2015. Politiquement, il permet de préserver le pouvoir d'achat des Français. 

Le risque majeur d'une baisse des taux était de voir les épargnants se désengager du livret A pour rechercher des placements plus lucratifs comme le plan d'épargne logement ou l'assurance vie dont les taux sont supérieurs à 2%. Or, ce mouvement est déjà amorcé : en 2014, les français ont retiré de 6 milliards d'euros du Livret A.

Ces livrets, où sont placés près de 360 milliards d'euros, servent à financer une partie de l'économie, notamment la construction de logements HLM et des prêts pour financer les PME.

En outre, Bercy a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berneli1 le vendredi 16 jan 2015 à 08:04

    Et si on réduisait la rémunération du Gouverneur de la Banque de France de 75%?Il en dirait quoi?