Epargne : le Livret A reprend des couleurs, pas son taux

le
0
Epargne : le Livret A reprend des couleurs, pas son taux
Epargne : le Livret A reprend des couleurs, pas son taux

En mars, les dépôts d'argent ont dépassé les retraits effectués sur le Livret A pour la première fois depuis mai 2014, la collecte nette atteignant 110 millions d'euros, selon des données publiées mardi par la Caisse des dépôts.

En cumulé sur le premier trimestre 2015, le produit d'épargne accuse toutefois une décollecte nette à hauteur de 1,71 milliard d'euros. Sur l'ensemble de 2014, la décollecte a atteint 6,13 milliards.

Dans le rouge depuis mai 2014, le livret d'épargne a souffert d'un taux jugé peu attractif par les épargnants. Celui-ci est fixé à 1% depuis août dernier, son plus bas niveau historique, mais reste nettement supérieur à ce qu'il devrait être en théorie. Si la formule permettant son calcul avait été appliquée à la lettre, le rendement de ce produit d'épargne aurait dû chuter à 0,25% le 1er février en raison de la faiblesse de l'inflation.

Ce produit de placement reste toutefois attractif au regard de l'inflation, dans un contexte de taux bas qui met les produits de placements sous pression.

Le directeur général de la Caisse des Dépôts, Pierre-René Lemas, a rappelé à l'occasion de la présentation des résultats du groupe début avril que la décollecte observée ces derniers mois n'avait joué qu'à la marge sur les encours au regard de l'apport qu'avait permis le relèvement de plafond des livrets (intervenu en 2012 et 2013).

Le LDD aussi dans le vert

Sur la question de taux, sans se prononcer directement, le directeur général a estimé qu'une réflexion méritait d'être engagée sur la rémunération des placements en général au regard de leur coût, lié à la faiblesse des taux d'intérêts.

En ce qui concerne le Livret de développement durable (LDD), lui aussi rémunéré à 1%, les dépôts ont également dépassé les retraits en mars, à hauteur de 250 millions d'euros, ce qui ramène la décollecte nette à 180 millions d'euros sur les trois premiers mois de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant