Épargne financière : les propositions des gérants d'actifs

le
0
L'AFG annonce qu'elle participera de façon constructive aux réflexions que les pouvoirs publics vont engager pour la mise en ?uvre du rapport Berger-Lefebvre. Dans ce cadre, elle souhaite vivement que ses propositions, formulées en 2012, qui n'ont pas été reprises à ce stade, puissent faire l'objet d'un examen attentif, à savoir :

1. Faire bénéficier l'épargne longue et en actions de ?la clause de l'épargne la plus favorisée?. Ce qui appelle, en particulier, un relèvement du plafond du PEA et la création de fonds communs d'investissement productif de long terme.

2. Soutenir le financement des PME-ETI. Selon l'AFG, cela suppose notamment de mettre en place un PEA-PME et ? contrairement à ce que dit le rapport ? de ?maintenir une incitation fiscale à l'entrée suffisamment attrayante, contrepartie du risque pris et du blocage de l'épargne sur la durée?.

3. Développer l'épargne retraite, ce qui appelle en particulier ?un élargissement du Perp et la fixation à nouveau à 8% du taux du forfait social appliqué notamment aux versements sur les Perco et les articles 83?.

4. Enfin, renforcer le caractère social de l'épargne salariale. Selon l'AFG, son développement au cours des dix dernières années ?ne résulte pas, contrairement à ce qu'indique le rapport, d'une substitution aux rémunérations salariales, mais d'une extension souhaitée, et qui doit encore être renforcée, aux salariés des PME/ETI?.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant