Éolien : bataille navale entre Areva et Alstom

le
0
Dix milliards d'euros, 500 éoliennes géantes: le 11 janvier, les industriels déposeront leur offre pour cinq fermes gigantesques au large des côtes françaises

Telle la fusée de Tintin, le tripode haut comme un immeuble de dix étages se dresse à quelques pas du hall d'assemblage des éoliennes d'Areva, dans le port allemand de Bremerhaven. Ce monstre d'acier de 750 tonnes entouré d'échafaudages, fabriqué par WeserWind, est la future fondation sous-marine d'une turbine qu'Areva fabrique ici en Allemagne. À l'intérieur de l'usine du groupe français, le gigantisme perdure. S'y alignent des nacelles d'éoliennes en construction, chacune grosse comme une maison -12 mètres de haut, 14 de long et 8 de large!

En s'embarquant sur les mers, l'énergie éolienne change de dimension. Areva s'est lancé dans la bataille de l'appel d'offres orchestré par le gouvernement français pour construire cinq fermes éoliennes en Manche et dans l'Atlantique, d'une puissance totale comparable à trois réacteurs nucléaires. Le groupe atomique fournira les turbines au consortium mené par GDF Suez sur les trois sites normands, et au consortium de l'espagno

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant