Envoyer un vaisseau dans l'espace, un rêve désormais à la portée de tous

le
0
Envoyer un vaisseau dans l'espace, un rêve désormais à la portée de tous
Envoyer un vaisseau dans l'espace, un rêve désormais à la portée de tous

Qui n'a jamais rêvé de conduire son propre engin spatial, de le voir décoller de la terre et partir en orbite vers la lune ? Ce rêve est désormais à la portée de tous grâce à un projet, appelé Pocket Spacecraft Mission to the Moon Initiative, permettant d'envoyer dans l'espace des mini-vaisseaux spatiaux et de les suivre depuis son smartphone.Alors que la seule manière de quitter physiquement l'atmosphère terrestre est de réserver sa place à bord de la navette Virgin Galactic en déboursant 250.000$, un nouveau projet, qui lève actuellement des fonds sur Kickstarter, propose à tout un chacun la possibilité de personnaliser et de suivre un petit engin spatial vers la lune pour la modique somme de 22? (19£).

Le but de ce projet est d'envoyer des centaines de petits appareils vers la lune où ils pourront mener des expériences et faire des relevés scientifiques. Les résultats seront envoyés à leurs propriétaires grâce à une application sur leur smartphone.

Ces vaisseaux spatiaux de poche (Scout Ships), qui sont plus petits qu'un CD et aussi fins qu'un morceau de papier peuvent être personnalisés en ligne avec des couleurs, des images ou des messages personnels.

Ils embarqueront dans une fusée, une fois placée en orbite elle larguera ses Scout Ships dans l'espace. Certains retomberont à la surface de la Terre, mais d'autres poursuivront leur voyage vers la lune.

Les donateurs pourront suivre l'avancée de leur vaisseau grâce à une application qui propose de le visualiser en réalité augmentée aux côtés d'autres corps célestes en brandissant son smartphone vers le ciel.

L'équipe qui a développé ce projet (elle comprend notamment des scientifiques du MIT et de Caltech ayant déjà travaillé sur une vingtaine de projets spatiaux) aimerait que la lune devienne à terme un lieu de sortie scolaire comme un autre. Ils espèrent aussi que l'astre de la nuit ne sera que la première étape.

Le même concept pourrait être développé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant