Envoyer des SMS par reconnaissance vocale au volant reste dangereux

le
0
Envoyer des SMS par reconnaissance vocale au volant reste dangereux
Envoyer des SMS par reconnaissance vocale au volant reste dangereux

Envoyer un SMS par reconnaissance vocale en conduisant reste plus distrayant qu'écouter la radio ou discuter avec un autre passager, selon une étude publiée mercredi aux Etats-Unis.Les chercheurs de l'Université de l'Utah (ouest) ont développé de nouvelles techniques permettant de mesurer la distraction cognitive de conducteurs au volant.Ils ont pour cela installé sur la tête de 32 personnes un casque armé de capteurs afin de détecter tous leurs mouvements et réactions. Les participants ont ensuite été soumis à une série de tests de conduite dans des voitures réelles ou des simulateurs.Les premiers résultats de cette recherche ont montré qu'envoyer des messages écrits sur son téléphone portable au moyen des nouvelles technologies de reconnaissance vocale --désormais présentes dans de nombreux véhicules-- était plus distrayant pour le conducteur qu'écouter la radio ou discuter avec d'autres passagers."Cela indique clairement qu'adopter des systèmes de reconnaissance vocale en voiture peut avoir des conséquences inattendues susceptibles d'affecter la sécurité routière", expliquent les chercheurs, dont l'étude est parrainée par la fondation AAA pour la sécurité au volant."Le fait qu'une nouvelle technologie permette au conducteur de garder les yeux sur la route ne veut pas dire que celle-ci garantisse une sécurité complète quand le véhicule est en mouvement", poursuivent-ils.Les 12 hommes et 20 femmes qui ont participé à cette étude étaient âgés de 18 à 33 ans et n'avaient aucun incident de conduite à leur actif. Ils ont par ailleurs tous reconnu utiliser régulièrement leur téléphone portable en conduisant.Un rapport du National Safety Council paru l'an dernier a révélé que 24% des accidents de véhicules à moteur aux Etats-Unis impliquent l'utilisation d'un téléphone portable au volant, malgré les interdictions dans de nombreux Etats.La Consumer Electronics Association, qui défend ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant