Envol vers le futur avec le DelFly, un "insecte-drone"

le
0
Envol vers le futur avec le DelFly, un "insecte-drone"
Envol vers le futur avec le DelFly, un "insecte-drone"

Des scientifiques néerlandais ont développé le plus petit "insecte-drone" au monde, un sosie robotique d'une libellule avec une vision 3D qui pourrait révolutionner un vaste éventail d'activités, des concerts à l'agriculture ou aux premiers secours."Ceci est le DelFly Explorer, le plus petit drone au monde qui peut battre des ailes pour voler et éviter les obstacles de manière indépendante", présente fièrement à l'AFP l'un des concepteurs, Guido de Croon, de l'université technique de Delft, dans l'ouest des Pays-Bas.Pesant à peine 20 grammes, soit le poids de quatre feuilles de papier A4, cette libellule robotique pourrait être utilisée dans des situation où d'autres drones à quatre hélices, plus lourds, seraient dangereux. Le DelFly Explorer pourrait ainsi être utilisé pour filmer une foule rassemblée pour un concert ou un évènement sportif.Quand il bat des ailes et s'envole, l'appareil, qui a une envergure d'ailes de 28 centimètres, a recours à deux caméras miniatures à basse résolution qui reproduisent la vision humaine en 3D pour se repérer. Les images sont transmises à un ordinateur de bord, qui examine les alentours, et via un algorithme spécialement développé, transmet des décisions instantanées qui permettent au DelFly d'éviter les obstacles.Le drone, tout comme un véritable insecte, pourrait également se sentir comme chez lui au sein de plantes : "il pourrait être utilisé pour voler dans des serres et repérer les fruits qui sont mûrs", assure M. de Croon, lorgnant d'un ?il sur le vaste marché de production de fruits et légumes sous serre des Pays-Bas."Ou, pourquoi pas, il y aurait peut-être, pour la première fois, une fée qui vole de manière autonome dans un parc d'attraction", assure le professeur. -Recherche de victimes-Contrairement à d'autres drones qui utilisent des hélices rotatives et qui pèsent parfois un poids des centaines de fois supérieur à celui de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant