Environnement : petit précis sur 5 écolabels pour consommer responsable

le
0
L'Écolabel européen, le label écologique de l'Union Européenne, a été créé en 1992.
L'Écolabel européen, le label écologique de l'Union Européenne, a été créé en 1992.

(Relaxnews) - Lundi 22 avril, toute la planète célèbrera la Journée mondiale de la Terre. Un événement qui ambitionne de sensibiliser les Hommes au respect de la nature. En France, plusieurs écolabels permettent aux consommateurs de faire un geste pour l'environnement dans leur quotidien. Le point sur les 5 marqueurs à connaître pour contribuer à la préservation de la terre.

Selon l'Afnor, le spécialiste de la normalisation, 49 catégories de produits ou de services sont susceptibles d'être écolabellisés. Ces marqueurs permettent aux consommateurs de distinguer les articles respectueux de l'environnement. Ils ne sont attribués qu'à ceux qui garantissent une réduction de leur impact sur l'environnement tout au long de leur cycle de vie.

La marque NF Environnement

Pour identifier un produit responsable, les consommateurs peuvent repérer ce logo, délivré par Afnor Certification. Inutile de chercher ce marqueur sur les produits alimentaires. Il ne peut être imprimé que sur les articles d'ameublement, d'appareils électriques, de bricolage, de jardinage, d'habillement, de produits d'hygiène, entre autres.

L'Écolabel européen

À l'échelle européenne, il existe aussi un écolabel, qui garantit la réduction d'impact sur l'environnement durant le cycle de vie d'un produit. Cet écolabel prend en compte aussi la fabrication, la distribution, le recyclage, l'élimination après usage pour attribuer ce marqueur.

Au-delà des écolabels, au sens strict du terme, il existe d'autres marqueurs permettant d'identifier des produits respectueux de l'environnement. Au rayon alimentaire, l'agriculture biologique est une bonne piste.

Le logo AB

C'est le marqueur le plus connu des Français, en matière d'agriculture biologique. Il est présent sur tous les produits alimentaires, pouvant se revendiquer de ce type de procédé pour produire, cultiver ou fabriquer. À noter qu'un article présentant ce label doit contenir au minimum 95% d'ingrédients issus de l'agriculture bio. Ce dernier doit aussi répondre aux différents critères sévères d'un cahier des charges exigeant. Un organisme agréé par les pouvoirs publics se charge de vérifier si l'environnement a bel et bien été respecté à chaque stade de production.

Le logo bio européen

Il est obligatoire sur tous les produits alimentaires bio préemballés dans l'Union européenne. Ceux-ci doivent répondre à un cahier des charges précis pour en bénéficier. Ils peuvent juxtaposer chacun des logos bio, européen et AB, sur l'étiquette.

L'étiquette "énergie"

Lorsque les consommateurs achètent de l'électroménager ou des ampoules par exemple, ils ont pris l'habitude de remarquer ce graphique, qui alterne les bandes colorées. Celui-ci est apposé sur les produits liés à l'énergie. Il permet de repérer les appareils énergivores et ceux plus respectueux de l'environnement. Il suffit d'identifier la classe A+++ pour ces derniers. Des lettres, de A à G, répartissent chacun des appareils commercialisés. Ces labels ont même été étendus aux automobiles et leurs pneus.

bc/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant