Entretien avec Thierry Breton, Pdg d'Atos : l'avis des quatre entrepreneurs

le
0
Entretien avec Thierry Breton, Pdg d'Atos : l'avis des quatre entrepreneurs
Entretien avec Thierry Breton, Pdg d'Atos : l'avis des quatre entrepreneurs

Sébastien Wolff : «Il n'est pas déconnecté de l'entreprise traditionnelle»

 

«On a navigué pendant l'entretien entre la préhistoire, le futur, on est revenu dans le présent... C'était passionnant ! Je suis le seul autour de la table à venir de l'industrie et j'ai découvert des technologies dont je n'avais jamais entendu parler. Il a jonglé de l'une à l'autre tout en les remettant en perspective, de façon à les rendre compréhensibles. Je ne l'ai pas trouvé pour autant déconnecté de l'économie traditionnelle.

 

Sur la question du rôle du chef d'entreprise, j'ai beaucoup aimé la notion de dualité entre la gestion du temps long et l'urgence du quotidien. En effet, c'est une contradiction que l'on constate tous les jours. C'est important d'avoir les bonnes pratiques à cet égard...

 

Venant de l'univers de la reprise d'entreprise plutôt que la création, je trouve qu'on parle beaucoup des start-up et tant mieux, mais beaucoup de sociétés en difficultés peinent à trouver des repreneurs parmi les entrepreneurs ou les jeunes diplômés. Pourtant, il y a tellement de choses fantastiques à faire...»

 

Sébastien Wolff, 45 ans, cofondateur et Dg d'Exelrise

Sébastien Wolff est un spécialiste de la reprise d'entreprises en difficulté. Cela démarre dès 1999 avec le rachat d'un site de e-commerce, revendu à France Télécom en 2003. Cette même année, il rachète, avec deux camarades de promotion d'HEC, une entreprise d'emballage plastique qu'ils redressent, puis quatre autres. Sans jamais avoir à lancer de plan social. Avec ses 100 M¤ de chiffre d'affaires, le groupe s'implique depuis deux ans dans le recyclage de ses matières premières.

 

Elisabeth Moreno : «Plein de choses à explorer»

 

«Chez Lenovo, nous en sommes encore à exploiter les opportunités qu'offre le numérique, mais je me rends compte qu'il y a énormément de nouvelles choses à explorer à l'avenir. On a parlé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant