Entreprises familiales : «Ouvrir son capital pour durer»

le
0
Eram, société familiale créée en 1927 par Albert-René Biotteau. (© Eram)
Eram, société familiale créée en 1927 par Albert-René Biotteau. (© Eram)

Bpifrance Le Lab a analysé les spécificités des entreprises familiales, leur ADN, leurs forces, leurs challenges et leurs attentes. Cette enquête de terrain, intitulée «Ouvrir son capital pour durer», la plus large réalisée auprès des entreprises familiales, s’intéresse aussi à leur vision de l’ouverture du capital et aux conditions de la réussite de cette ouverture.

Premier enseignement de l’étude : les entreprises familiales sont résilientes et affrontent plus facilement les crises. Ainsi, l’étude du portefeuille Fonds Propres PME de Bpifrance montre que les 200 entreprises familiales dont Bpifrance est actionnaire affichent des taux de défaillance deux à trois fois plus faibles que les PME classiques.

Les entreprises familiales plus innovantes

Deuxième enseignement de l’étude : les entreprises familiales sont des organisations ouvertes, agiles et innovantes. L’étude met en lumière les éléments objectifs qui contribuent à expliquer la pérennité des entreprises familiales. Bpifrance Le Lab a étudié 417 réponses de dirigeants d’entreprises familiales et a mené 20 entretiens en face à face. Partant de là, trois lignes de force récurrentes émergent :

1. Les entreprises familiales sont innovantes. Elles peuvent soutenir des projets dans la durée, condition nécessaire au développement de projets innovants ;

2. Les entreprises familiales excellent dans le «networking» (ensemble

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant