Entreprise: "101 projets" ou une minute pour convaincre au Théâtre de Paris

le
0
Entreprise: "101 projets" ou une minute pour convaincre au Théâtre de Paris
Entreprise: "101 projets" ou une minute pour convaincre au Théâtre de Paris

Ils ont environ 25 ans et 60 secondes pour convaincre un trio de célèbres investisseurs du web de soutenir leur projet d'entreprises. Ce grand oral des débutants est prévu lundi au Théâtre de Paris avec 25.000 euros à la clé.Une minute pour "juger l'originalité de l'idée, la faisabilité du projet et la capacité du fondateur", résume le créateur du site de rencontres en ligne, Meetic, Marc Simoncini, à l'origine de cette séance-marathon prévue pour durer neuf heures.Un format bref à l'image du tweet qu'il avait rédigé en mai pour lancer l'opération "101 projets" destinée à financer, à hauteur de 25.000 euros chacun, 101 projets de start-ups conçus par des jeunes autour de 25 ans.Il avait été rejoint un mois plus tard par deux autres investisseurs couronnés de succès, Jacques-Antoine Granjon (fondateur du site vente-privee.com), 51 ans, et Xavier Niel (Free), 46 ans. Ensemble, les trois "business angels", qui reconnaissent être motivés par "un sens civique naturel" du fait qu'ils n'auraient pas pu créer leurs entreprises aussi jeunes sans l'aide de leurs parents, se sont ainsi engagés à investir de leur poche plus de 2,5 millions d'euros pour accompagner ces entrepreneurs en herbe.Un capital de démarrage pour, disent-ils de concert à l'AFP, faire "mettre le pied à l'étrier" à ces jeunes qui ont "le meilleur âge pour se lancer et prendre leur destin en main" dans un pays où le nombre de création d'entreprises s'est replié de 0,7% en octobre sur un mois."Et le digital permet d'entreprendre plus jeune", observe M. Granjon, qui avait 22 ans quand il a débuté dans l'entrepreneuriat.Le montant n'est certes "pas suffisant pour créer le Google de demain mais suffisant pour commencer à les faire bosser sérieusement sur un projet qui demain fonctionnera", positive Xavier Niel.Pour prétendre à ce coup de pouce, les 300 candidats retenus parmi les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant