Entrée en vigueur de nouvelles règles fiscales en Chine

le
0

PEKIN, 1er février (Reuters) - De nouvelles mesures fiscales visant à empêcher l'optimisation fiscale pour les sociétés étrangères sont entrées en vigueur dimanche en Chine. Dans le cadre de la nouvelle politique, une société qui investit par exemple en Chine via des sociétés à Hong Kong ou à Singapour pour tirer profits d'avantages fiscaux qui n'existent pas entre la Chine et son pays d'origine devra prouver que ses activités sont importantes dans ces zones ou qu'elle y a des employés sur le terrain. En novembre dernier, Microsoft MSFT.O s'est vu signifier un redressement fiscal d'environ 140 millions de dollars (125 millions d'euros). Ce cas pourrait être suivi d'autres "actions ciblées" visant à empêcher les profits réalisés en Chine de partir à l'étranger, selon des responsables de l'administration fiscale. Les recettes fiscales ne devraient être en hausse que de 1% cette année en Chine compte tenu du ralentissement économique, selon une étude de la Deutsche Bank. Selon les médias publics chinois, la fraude fiscale ou l'optimisation fiscale des sociétés étrangères représente pour la Chine un manque à gagner en recettes fiscales d'au moins 30 milliards de yuans (4,2 milliards d'euros) par an. (Michael Martina; Danielle Rouquié pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux