Entre YouTube et Dailymotion, la bataille des studios est déclarée

le
0
Entre YouTube et Dailymotion, la bataille des studios est déclarée
Entre YouTube et Dailymotion, la bataille des studios est déclarée

Pour tenir tête au géant YouTube, qui a déjà des studios à Los Angeles, Londres et Tokyo, le site de partage de vidéos français Dailymotion a ouvert mercredi un vaste espace de tournage à Paris. Objectif des deux plateformes: rehausser la qualité des productions pour augmenter leurs revenus.600 m2 dans un des arrondissements les plus chers de Paris: Dailymotion, filiale à 100% de l'opérateur de télécommunications Orange, mise sur le prestige de son adresse pour attirer les projets dans son studio de tournage flambant neuf.Pastilles humoristiques, émissions musicales ou de débat, une dizaine de formats ont déjà été tournés sur place depuis deux semaines durant la phase de rodage. Inauguré officiellement mercredi, le lieu doit, à terme, accueillir des tournages en continu de 9H00 à 23H00, du lundi au samedi."Tout est gratuit. La seule condition, c'est de diffuser les contenus sur Dailymotion", explique Alexandre Makhloufi, responsable de la communication. Les projets actuellement tournés sur place ont été sélectionnés par Dailymotion. Un site internet sera disponible à partir du mois de janvier pour réserver son studio "comme un court de tennis", précise Arnaud Dedieu, le responsable du studio parisien. Une fois les vidéos diffusées sur internet, les revenus générés par la publicité sont partagés, à 50/50, entre les producteurs de contenus et Dailymotion.L'objectif de ce lieu est d'"aider les producteurs du web à prendre de l'envergure" et de mettre en place "un cercle vertueux", explique Giuseppe de Martino, le secrétaire général de la plateforme où 2,5 milliards de vidéos sont vues chaque mois. Plus la qualité des vidéos sera élevée, plus ces contenus seront susceptibles de générer de l'audience et donc des recettes publicitaires. Outre les "motionmakers" (vidéastes soutenus par Dailymotion, ndlr), la plateforme de vidéos en ligne compte également sur les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant