Entre Paris et Bruxelles, la guerre des Roms a déjà eu lieu

le
0
A l'automne 2010, la Commission européenne avait menacé Paris de sanctions afin de metttre fin aux expulsions de Roms sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Comme un air de déjà-vu. La Commission européenne a menacé Paris de sanctions après les propos du ministre de l'Intérieur Manuel Valls. «Les Roms ont vocation à retourner dans leur pays et à s'intégrer là-bas», a réaffirmé ce dernier mercredi. «La libre circulation comme la liberté de résider dans un autre pays sont des droits fondamentaux», a réagi un porte-parole de la Commission, Olivier Bailly.

Il y a trois ans, Bruxelles, soupçonnant la France de ne pas respecter la législation européenne sur la liberté de circulation des citoyens avec les expulsions de Roms, avait menacé de poursuivre Paris devant la Cour de justice européenne. A cette époque, la commissaire chargée de la Justice et des Droits fondamentaux, Viviane Reding, qualifie de «honte» l'attitude du gouvernement français, qui a dissimul...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant