Entre les ministères de l'Intérieur et la Justice, un duel récurrent

le
0
Avant l'épisode Manuel Valls- Christiane Taubira, les exemples de conflits entre l'hôte de la place Beauvau et le garde des Sceaux sont légion. Avec une différence de nature selon les majorités.

Il y a dans l'affrontement entre Manuel Valls et Christiane Taubira sur la politique pénale comme un air de déjà-vu. Robert Badinter et Gaston Defferre, Elisabeth Guigou et Jean-Pierre Chevènement, Brice Hortefeux et Michèle Alliot-Marie... au fil des gouvernements, les guerres larvées entre l'Intérieur et la Justice sont devenues un classique de la vie politique française. Un affrontement quasi-perpétuel qui tient autant de la personnalité des duettistes que de la nature de leur poste.

«L'Intérieur et la Justice, c'est le yin et le yang. D'un côté l'ordre et la fermeté, de l'autre la justice et la liberté», analysait dans Libération l'historien politique Jean Garrigues, en février, alors que les différences de vue entre les deux ministres s'étaient déjà main...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant