Entre les cantonales et les primaires, Martine Aubry joue avec les «signes»

le
0
La première secrétaire du PS était en campagne vendredi à Pau, sur les terres du président du MoDem François Bayrou

De notre envoyé spécial à Pau

Quand ils se croisent, l'échange peut vite devenir vachard. Pourtant, ils se connaissent bien et depuis longtemps. Dans le bus qui les emmène de la salle d'embarquement vers l'avion, Martine Aubry et François Bayrou discutent aigre doux. La première secrétaire du PS était vendredi en campagne à Pau pour les élections cantonales, une région qu'elle connaît bien puisqu'elle est originaire du Pays Basque. Le président du MoDem rentre chez lui dans le Béarn. «On va aller (dans sa ville) déposer des fleurs pour lui rendre hommage», plaisante Aubry. Elle asticote aussitôt le centriste sur le «camp politique» auquel il appartient. Bayrou ne réplique pas. A Pau, le MoDem a choisi de faire alliance avec l'UMP pour les cantonales. Au niveau national, il fustige Nicolas Sarkozy. «On ne peut pas tenir un discours à Paris et un discours ici», raille, un peu plus tard, la patronne des socialistes sans en rajouter cependant. «C'est son problème 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant